Followers

Homosexualité au cinéma


Homosexualité au cinéma

L’homosexualité au cinéma consiste à montrer au cinéma des situations où l'homosexualité, sous toutes ses formes, est présente et non-dissimulée.

Longtemps quasi-inexistante ou censurée, c'est une thématique qui ne s'est développée vraiment au cinéma qu'à partir des années 1960, marquées par la libération des mœurs.

Plus qu'en littérature peut-être, l'homosexualité a eu au cinéma une fonction marquée de revendication. Cela tient au fait que ce moyen d'expression s'est développé dans cette période de libération des mœurs, mais aussi peut-être à ce que les images permettent de toucher plus directement le public. Néanmoins, la présentation de l'homosexualité, sous toutes ses formes, ne se résume pas à son illustration ou à sa défense. Le tournant en ce domaine, grand-public, semble avoir été atteint en 2006 par Le Secret de Brokeback Mountain d'Ang Lee qui, par son succès mondial, le nombre impressionnant de récompenses et les réactions qu'il a déclenchées, a permis sans doute d'atteindre une nouvelle dimension à ce genre, un impact social avec un vaste écho. Deux ans plus tard, avec Harvey Milk de Gus Van Sant, pour lequel Sean Penn remporte l'Oscar du Meilleur acteur, « c'est le premier film hollywoodien grand public où le personnage est gay sans s'excuser de l'être ».

Les formes que peut prendre l'homosexualité au cinéma sont donc, de façon schématique, au nombre de trois :

* revendicatrice : c'est une fonction bien représentée à partir des années 1990. Citons en vrac Fucking Åmål, Before Night Falls, Memento Mori (qui peut paraître timide à des yeux occidentaux mais marque un grand pas en avant en Corée du Sud)

* esthétique : on a un prototype de cette homosexualité « distanciée » avec Persona d'Ingmar Bergman, où tout se résume à un jeu de reflets, d'ombres et d'illusions ; le même fonctionnement se retrouve dans Mulholland Drive de David Lynch

* jouissive : cette dernière fonction peut inspirer le meilleur comme le pire, du Théorème de Pier Paolo Pasolini au Caravaggio de Derek Jarman en passant par Tabou de Nagisa Ōshima. Il s'agit souvent (mais pas toujours) de films faits par des homosexuels pour un public homosexuel, ce qui les rend parfois un peu répétitifs.

Proches de la fonction revendicatrice mais un peu à part, certains films se contentent de montrer sans vraiment juger, comme My Beautiful Laundrette de Stephen Frears. (Wikipédia)

lundi 26 novembre 2007

Les Nouveaux mecs (1995)


Allemagne
Date de sortie : 05 Juin 1996
Titre original : Der Bewegte Mann
Réalisateur : Sonke Wortmann
Producteur : Bernd Eichinger
Scénariste : Sonke Wortmann
D'après l'oeuvre de Ralf König
Directeur de la photographie : Gernot Roll
Compositeur : Torsten Breuer
Monteur : Ueli Christen
Chef décoratrice : Monika Bauert
Ingénieur du son : Simon Happ
Comédie
93 mn
Distribution :
Til Schweiger (Axel Feldheim), Joachim Krol (Norbert Brommer), Katja Riemann (Doro Feldheim), Rufus Beck (Walter), Martina Gedeck (Jutta), Armin Rohde (Metzger), Nico Van Der Knaap (Fränzchen), Kai Wiesinger (Gunnar), Christof Wackernagel (Rüdiger), Antonia Lang (Elke Schmitt).
Synopsis :
Surpris en train de faire la cour à une autre, Axel est mis à la porte par sa compagne Doro. Pour se remettre de ses émotions il part chez Cunter, ou quelques amis ont coutume de se réunir pour parler des femmes, de leurs expériences, et de tenter d'élucider le concept des nouveaux mecs. Il va rencontrer Walter, un nouveau venu qui les entretient de l'homosexualité.

Forgive and Forget (1999)


Grande-Bretagne
Titre français : Pardonner et Oublier
Réalisateur : Aisling Walsh
Drame
100 mn
Distribution :
Steve John Shepherd, John Simm, Laura Fraser, Maurice Roëves, Ger Ryan, Meera Syal, Nikki Amuka-Bird, Annette Bentley, Isabella Marsh, Roger Griffiths, Stephen Graham, Huggy Leaver, Charles De'Ath, June Page, Paul Panting
Synopsis :
David travaille à la construction de bâtiments dans le sud de Londres. Parfois il erre dans le quartier de Soho et fait quelques rencontres furtives, mais il est incapable d'avouer à quiconque qu'il est gay. Même son meilleur ami hétéro, Théo, dont il secrètement amoureux, n'en sait rien. Pour en finir avec cette situation douloureuse, David décide de faire son coming out dans le shox télé de Forgive and Forget...

Straight Jacket (2004)


USA
Réalisateur : Murray Nossel
Comédie
96 mn
Distribution :
Matt Letscher, Carrie Preston, Adam Greer, Veronica Cartwright, Victor Raider-Wexler, Jack Plotnick, Michael Emerson
Synopsis :
En 1950, Guy Stone règne sur Hollywood. Rien ne peut freiner son ascension jusqu'à ce qu'il soit arrêté, lors d'un raid de police, dans un bar gay. Guy va alors découvrir la réalité qui se cachent sous les paillettes d'Hollywood…

Rock Hudson (1990)


USA
Réalisateur : John Nicolella
Biographie
100 mn
Distribution :
Thomas Ian Griffith, Daphné Ashbrook, William R.Moses, Andrew Robinson, Thion Mathews, Michael Ensign, Matthieu Carrière
Synopsis :
Dans les années 50, Rock Hudson force les portes d'Hollywood grâce à son physique et son sourire irrésistible. En quelques films, il devient LA star et, surtout l'idole des femmes de tous les Etats-Unis.Mais l'arrivée du SIDA finira par faire connaître au grand public le vie privée d'un des plus grands et des plus tragiques acteurs du 20e siècle.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...