Followers

Homosexualité au cinéma


Homosexualité au cinéma

L’homosexualité au cinéma consiste à montrer au cinéma des situations où l'homosexualité, sous toutes ses formes, est présente et non-dissimulée.

Longtemps quasi-inexistante ou censurée, c'est une thématique qui ne s'est développée vraiment au cinéma qu'à partir des années 1960, marquées par la libération des mœurs.

Plus qu'en littérature peut-être, l'homosexualité a eu au cinéma une fonction marquée de revendication. Cela tient au fait que ce moyen d'expression s'est développé dans cette période de libération des mœurs, mais aussi peut-être à ce que les images permettent de toucher plus directement le public. Néanmoins, la présentation de l'homosexualité, sous toutes ses formes, ne se résume pas à son illustration ou à sa défense. Le tournant en ce domaine, grand-public, semble avoir été atteint en 2006 par Le Secret de Brokeback Mountain d'Ang Lee qui, par son succès mondial, le nombre impressionnant de récompenses et les réactions qu'il a déclenchées, a permis sans doute d'atteindre une nouvelle dimension à ce genre, un impact social avec un vaste écho. Deux ans plus tard, avec Harvey Milk de Gus Van Sant, pour lequel Sean Penn remporte l'Oscar du Meilleur acteur, « c'est le premier film hollywoodien grand public où le personnage est gay sans s'excuser de l'être ».

Les formes que peut prendre l'homosexualité au cinéma sont donc, de façon schématique, au nombre de trois :

* revendicatrice : c'est une fonction bien représentée à partir des années 1990. Citons en vrac Fucking Åmål, Before Night Falls, Memento Mori (qui peut paraître timide à des yeux occidentaux mais marque un grand pas en avant en Corée du Sud)

* esthétique : on a un prototype de cette homosexualité « distanciée » avec Persona d'Ingmar Bergman, où tout se résume à un jeu de reflets, d'ombres et d'illusions ; le même fonctionnement se retrouve dans Mulholland Drive de David Lynch

* jouissive : cette dernière fonction peut inspirer le meilleur comme le pire, du Théorème de Pier Paolo Pasolini au Caravaggio de Derek Jarman en passant par Tabou de Nagisa Ōshima. Il s'agit souvent (mais pas toujours) de films faits par des homosexuels pour un public homosexuel, ce qui les rend parfois un peu répétitifs.

Proches de la fonction revendicatrice mais un peu à part, certains films se contentent de montrer sans vraiment juger, comme My Beautiful Laundrette de Stephen Frears. (Wikipédia)

mardi 29 mars 2011

Les Garçons de la Plage (2006)


2006
France
Réalisateur : Louis Dupont
Compilation de Courst-métrages
71 mn

Synopsis.

Une compilation de 4 courts métrages de Louis Dupont :

   * « Dialogus Corporis »
   * « Les Garçons de la plage »
   * « Adam avant Eve »
   * « Heaven »

Sur la plage ensoleillée, que cherchent ces garçons ? Pourquoi afficher son corps avec autant d'ostentation, en combattant au besoin la pudeur par la solidarité du groupe ? À quoi invitent ces gestes furtifs, ces échanges tactiles, empreints de douceur ou de virilité ironique ou brutale ? Ne sont-ils qu'autant de masques du désir ? Subjugué par cette parade masculine au cours de laquelle des jeunes hommes affichent leurs corps sous le soleil comme pour une sorte de compétition plastique, peut-être amoureuse, Louis Dupont pose à travers ses films très sensuels la question du beau et celle du langage du corps…



Bande-annonce.

Totally F***ed up (1993)


1993
USA
Réalisateur : Gregg Araki  
Comédie dramatique
78 mn

Distribution.

James Duval (Andy), Roko Belic (Tommy), Susan Behsid (Michele), Jenee Gill (Patricia), Gilbert Luna (Steven), Lance May (Deric), Alan Boyce (Ian), Craig Gilmore (Brendan), Nicole Dillenberg (Dominatrix), Johanna Went (Excalibur Lady), Marcus Hu (Un Homophobe), Jon Gerrans (L'Esclave Au Sac Poubelle).

Synopsis.

Ils sont beaux et rieurs, mis à la porte par leurs parents, fauchés, trompés par leurs amants, agressés par des casseurs de pédés, ils errent, se rebellent, se racontent des histoires, s’envoient en l’air, et malgré des coups de blues, parfois un suicide, ils continuent joyeusement à vivre, se décrivant comme TOTALLY FUCKED UP ! 

Extraits.


The Adjuster (1991)


1991
Canada
Réalisateur : Atom Egoyan
Drame
102 mn

Distribution.

Elias Koteas (Noah), Arsinée Khanjian (Hera), Maury Chaykin (Bubba), Gabrielle Rose (Mimi), Jennifer Dale (Arianne), David Hemblen (Bert ), Rose Sarkisyan (Seta), Armen Kokorian (Simon), Jacqueline Samuda (Louise), Gerard Parkes (Tim), Patricia Collins (Lorraine), Don McKellar (Tyler), John Gilbert (Le Docteur), Stephen Ouimette (Larry), Raoul Trujillo (Matthew)

Synopsis.

Au beau milieu de la nuit, un coup de téléphone réveille Noah Render et son épouse Hera. Assureur, chargé des expertises, (en anglais "adjuster") Noah est appelé sur les lieux d'un incendie. Sur place, il se propose de venir en aide au sinistré. Dans le métro, au petit matin, une jeune femme, très élégante, se livre à d'ostensibles attouchements avec un clochard repoussant, sous le regard approbateur d'Hera, qui se rend à son travail. Hera travaille pour un comité de censure et visionne, avec d'autres membres, des films pornographiques ou considérés comme tels. Dans leur maison, Seta, la soeur d'Hera, brûle inlassablement des photos des quartiers détruits de Beyrouth. Noah rend visite à Yim, l'un des "clients" du motel, lui aussi hébergé par l'agent d'assurances. Noah est l'amant de Lorraine, l'épouse de Yim. D'autres incendies se produisent et Noah est toujours là pour porter secours et assistance aux victimes. Seule distraction pour lui, en dehors de ses obligations : le tir à l'arc. Ancien joueur de football américain, Bubba, devenu producteur, s'intéresse de près à la demeure des Render, une maison-témoin vendue pour une bouchée de pain et abandonnée sur un terrain en construction déserté par un promoteur en faillite. Lors des séances de projection, Hera enregistre secrètement les films pour son plaisir et celui de sa soeur. Elle est découverte par Tyler, un nouveau venu. Pour les besoins d'un film dont sa femme Mimi tiendra le rôle principal, Bubba effectue des repérages chez Noah et Hera. Le couple accepte de prêter sa demeure pour les besoins du tournage. Tyler a dénoncé Hera à leur supérieur. Elle avoue avec gêne ses pulsions sexuelles. Noah passe de plus en plus de temps à réconforter les sinistrés, parfois très intimement, comme Ariane et Lorraine. Tous et toutes, y compris le patron du motel et la femme de ménage, louent leur bienfaiteur. A la nuit tombée, il rentre chez lui. Bubba asperge l'appartement d'essence, puis y met le feu. Noah ne peut rien empêcher, il regarde sa maison brûler. En retrait, Hera et Seta assistent au désastre. Un expert ressemblant étrangement à Noah vient leur proposer gracieusement ses services.

Bande-annonce.

Le Coup de grâce (1976)


1976
Titre original : Der Fangschuß
France, Allemagne de l'Ouest
Réalisateur : Volker Schlöndorff
Drame, Guerre
97 mn 

Distribution.

Margarethe von Trotta (Sophie de Reval), Matthias Habich (Erich von Lhomond), Rüdiger Kirschstein (Conrad de Reval), Marc Eyraud (Doctor Paul Rugen), Bruno Thost (Chopin), Frederik von Zichy (Franz von Aland), Valeska Gert (Aunt Praskovia), Mathieu Carrière (Volkmar von Plessen)

Synopsis.

Les provinces baltes à la fin de la Première Guerre mondiale. La révolution russe, la fin de l’Empire allemand... Officier allemand, Conrad de Reval, accompagné de Erich von Lhomond, parvient au château de Katovicé. Là, il retrouve sa vieille tante Prascovie et sa sœur Sophie. Celle-ci n’est pas insensible aux charmes d’Erich, alors que celui-ci voue une tendre admiration à Conrad.


Extrait.

New York 42ème rue (1982)


1982
Titre original : Forty Deuce
USA
Réalisateur : Paul Morissey
Drame
89 mn

Distribution.

Orson Bean (Mr. Roper), Kevin Bacon (Ricky), Mark Keyloun (Blow), Tommy Citera (Crank), Esai Morales (Mitchell), Harris Laskaway (Augie), John Ford Noonan (John Anthony), Meade Roberts, Yukio Yamamoto, Rudy DeBellis, Steve Steinlauf, Susan Blond

Synopsis.

Au coeur de New York, quatre ados partagent une chambre de la 42ème rue et s'adonnent à la prostitution homosexuelle pour se payer leur dose quotidienne. 

A la recherche de Roméo (2008)


2008
Titre original : Looking for Romeo 
USA
Réalisateur : Arthur Ian
Documentaire
60 mn

Synopsis.

Quelles sont les aspirations des prostitués masculins ? Le quotidien de Gabe, Bobby, Stefan et les autres est marqué par la précarité, le dégoût que leur inspire certains clients, la peur et la violence. Certains, comme Bobby, ont été victimes d'abus sexuels pendant leur enfance. Malgré cela, ils gardent la tête haute, rêvent d'amour et d'un avenir plus rose. Arthur Ian s'intéresse aussi aux motivations des clients. Pour certains, c'est le seul moyen d'échapper à la solitude, tandis que pour d'autres, essentiellement des hommes âgés, c'est l'unique façon de continuer à entretenir des rapports intimes avec des jeunes.

Dernière sortie pour Brooklyn (1989)


1989
Titre original : Last Exit To Brooklyn
Allemagne
Réalisateur : Uli Edel
Drame
98 mn

Distribution.

Jerry Orbach (Boyce), Burt Young (Big Joe), Stephen Lang (Harry Black), Jennifer Jason Leigh (Tralala), Peter Dobson (Vinnie), Stephen Baldwin (Sal), Jason Andrews (I (Tony), James Lorinz (Freddy), Sam Rockwell (Al), Maia Danziger (Mary Black), Ricki Lake (Donna), Alexis Arquette (Georgette).

Synopsis.

Dans les années 50, une grève très dure oppose les dockers de Brooklyn à leurs patrons. Harry est l’un des leaders du mouvement. Mais son charisme et sa beauté masquent mal sa faiblesse de caractère et son attirance pour l’argent facile. Alors que les affrontements se poursuivent, que le mouvement syndical se fissure, Harry est confronté à un autre combat contre lui-même lorsqu’il se sent attiré par Georgette, un jeune homme efféminé, puis par Georgia, un travesti. C’est le début de la fin…


Bande-annonce.

The Invisible Chronicles (2009)


2009
USA
Réalisateur : David DeCoteau*
Thriller
86 mn

Distribution.

Chira Cassel (Dr. Kemp), Trevor Duke-Moretz (Griffin), Jocelyn Gauthier (Elyse), Kyle Leatherberry (Tom), Bryan Lillis (Jordan), Danny Max (Proctor), Dominick Monteleone (Stewart), Oskar Rodriguez (Bobby), Chaz Wood (Roger)

Synopsis.

Lorsque les sportifs de la fac ont humilié Griffin sous les douches, ils ont oublié que le jeune homme, bien que marginal, est aussi doué d'une intelligence supérieure. En effet, il vient d'inventer un sérum d'invisibilité. Grâce à lui, Griffin peut désormais errer à loisir dans les vestiaires et les chambres des garçons et… exercer sa terrible vengeance !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...