Followers

Homosexualité au cinéma


Homosexualité au cinéma

L’homosexualité au cinéma consiste à montrer au cinéma des situations où l'homosexualité, sous toutes ses formes, est présente et non-dissimulée.

Longtemps quasi-inexistante ou censurée, c'est une thématique qui ne s'est développée vraiment au cinéma qu'à partir des années 1960, marquées par la libération des mœurs.

Plus qu'en littérature peut-être, l'homosexualité a eu au cinéma une fonction marquée de revendication. Cela tient au fait que ce moyen d'expression s'est développé dans cette période de libération des mœurs, mais aussi peut-être à ce que les images permettent de toucher plus directement le public. Néanmoins, la présentation de l'homosexualité, sous toutes ses formes, ne se résume pas à son illustration ou à sa défense. Le tournant en ce domaine, grand-public, semble avoir été atteint en 2006 par Le Secret de Brokeback Mountain d'Ang Lee qui, par son succès mondial, le nombre impressionnant de récompenses et les réactions qu'il a déclenchées, a permis sans doute d'atteindre une nouvelle dimension à ce genre, un impact social avec un vaste écho. Deux ans plus tard, avec Harvey Milk de Gus Van Sant, pour lequel Sean Penn remporte l'Oscar du Meilleur acteur, « c'est le premier film hollywoodien grand public où le personnage est gay sans s'excuser de l'être ».

Les formes que peut prendre l'homosexualité au cinéma sont donc, de façon schématique, au nombre de trois :

* revendicatrice : c'est une fonction bien représentée à partir des années 1990. Citons en vrac Fucking Åmål, Before Night Falls, Memento Mori (qui peut paraître timide à des yeux occidentaux mais marque un grand pas en avant en Corée du Sud)

* esthétique : on a un prototype de cette homosexualité « distanciée » avec Persona d'Ingmar Bergman, où tout se résume à un jeu de reflets, d'ombres et d'illusions ; le même fonctionnement se retrouve dans Mulholland Drive de David Lynch

* jouissive : cette dernière fonction peut inspirer le meilleur comme le pire, du Théorème de Pier Paolo Pasolini au Caravaggio de Derek Jarman en passant par Tabou de Nagisa Ōshima. Il s'agit souvent (mais pas toujours) de films faits par des homosexuels pour un public homosexuel, ce qui les rend parfois un peu répétitifs.

Proches de la fonction revendicatrice mais un peu à part, certains films se contentent de montrer sans vraiment juger, comme My Beautiful Laundrette de Stephen Frears. (Wikipédia)

mardi 14 juin 2011

Seeing Heaven (2010)


2010
Grande-Bretagne
Réalisateur : Ian Powell
Drame
106 mn

Distribution.

Alexander Bracq (Paul), Denton Lethe (Zhivago), Maximo Salvo (Carlos), Anthony Styles (Simon), Gunnar Hojem (Nick), Andrew Shire (Bobby), Nic Gilder (Alan), Scott Van Der Merwe (Adam), Jamie Karl Cross (Jamie), Piotr Blak (Peter), Israel Cassol (Israel), Lee Chapman (Baxter), Chris Grezo (Griffin), Anton Z. Risan (Pan), Thomas Thoroe (DeLeon)


Bande-annonce.

Skin and Bone (1996)


1996
USA
Réalisateur : Everett Lewis
Drame
110 mn

Distribution.

B. Wyatt (Harry), Alan Boyce  (Dean), Nicole Dillenberg (Ghislaine), Garret Scullin (Billy), Chad Kula (Bruno), Susannah Melvoin, Clark Heathcliffe Brolly (Frankie), Gregory Sporleder, Richard Mitrani (Herb), Chris Wetzel (Ricky), Michael Nehring (Michael), Michael Haynes (Billy), Greg Jackson, Chris Reahm, Andrea Beane

Synopsis.

Harry, Billy et Dean sont trois prostitués à différentes étapes de leur "carrière". Alors que Billy est tombé amoureux de l'un de ses clients, Harry tente de fuir la réalité en s'inventant un monde imaginaire, tandis que Dean, novice, apprend les ficelles du métier pour survivre dans ce monde extrême et sordide.


Bande-annonce.

The Boys of St. Vincent (1992)


1992
Canada
Réalisateur : John N. Smith
Drame
90 mn

Distribution.

Henry Czerny (Frère Peter Lavin), Johnny Morina (Kevin Reevey), Brian Dooley (Detective Noseworthy), Philip Dinn (Mike Finn), Brian Dodd (Steven Lunny), Ashley Billard (Brian Lunny), Jeremy Keefe (Mike Sproule), Jonathan Lewis (Eddie Linnane), Michael Wade (Frère MacLaverty), Greg Thomey (Frère Glackin), Alain Goulem (Frère Glynn), Ed Martin (Tom Kennedy), Maurice Podbrey, Sam Grana, Aidan Devine (Frère Michael Davitt)

Synopsis.

Au milieu des années 70, le concierge de l'orphelinat religieux pour garçons Saint-Vincent, au Canada, est à l'origine d'une enquête de police qui révèle que de nombreux enfants y sont victimes de sévices corporels et sexuels. Les frères incriminés sont simplement relevés de leurs fonctions, la collusion entre la hiérarchie catholique et différents membres du gouvernement ayant abouti au classement de l'affaire. Quinze ans plus tard, un inspecteur rouvre le dossier et le gouvernement nomme une commission d'enquête. Les enfants abusés, devenus des adultes traumatisés, viennent enfin témoigner publiquement de leur calvaire...


Bande-annonce.

Break My Fall (2011)


2011
Grande-Bretagne
Réalisateur : Kanchi Wichmann
Drame
107 mn

Distribution.

Kat Redstone (Liza), Sophie Anderson (Sally Sellout), Kai Brandon Ly (Vin), Collin Clay Chace (Jamie), Morgan Rhys (Oscar), Yariv Perelmuter (Chef), Anthony Walker, Rob Schwarz, Timberlina, Chéo Rhodes (Mo), Jonathan Keane, Donna Turner, Ben Smithies, Catherine Guy

Synopsis.

Trois jours et une soirée folle dans la vie de quatre amis … après quoi plus rien ne sera pareil. Liza hésite entre mettre fin à la relation avec sa petite amie Sally et s’investir pleinement dans son groupe de musique. Sally, elle, travaille de nuit pour survivre, s’accroche à ses fantasmes d’une vie meilleure et ne tient pas compte du chaos autour d’elle. Vin se prostitue et aime secrètement Sally. Jamie travaille de nuit dans un bar cabaret gay et cherche à se détacher de ses amis. Après une soirée très agitée, c’est sûr, il n’y aura pas de retour possible à la vie d’avant…


Bande-annonce.

Amor crudo (2008)


2008
Argentine
Réalisateurs : Juan Chappa, Martín Deus
Romance
15 mn

Distribution.

Katja Alemán (Mère), Valentino Arocena (Jeremías), Juan Felipe Villanueva (Iván)

Summer (2006)


2006
Grande-Bretagne
Réalisateur : Hong Khaou
Drame
9 mn

Distribution.

Jay Brown (Will), Peter Peralta (Leung)

Who We Are (2010)


2010
USA
Réalisateur : Sean Willis
Drame, Romance
18 mn

Distribution.

Taylor Caldwell (Alex), Justin Fix (Connor), John Patrick Kelly (Jim), Cameron Koa, Kim Reed (Sarah)


Old-Time Tent Revival (2010)


2010
USA
Réalisateur : B.R. London Blu
Comédie, Drame
15 mn

Distribution.

Dylan Vox (Max), Aaron Zachary Philips (Leviticus), M. Steven Felty (Beauregard),  Faris Matthews (Reverend Scotty), Lukas Roberts (Chip), Daniel Henningsen (Warren), Sharon Mahoney (Lurlene)

Bande-annonce.

Soudain, l'hiver dernier (2008)


2008
Titre original : Improvvisamente l'inverno scorso
Italie
Réalisateurs : Gustav Hofer, Luca Ragazzi
Documentaire
85 mn

Distribution.

Gustav Hofer (Lui-meme), Luca Ragazzi (Lui-meme), Paola Binetti (Elle-meme), Rocco Buttiglione (Lui-meme), Franco Grillini (Lui-meme), Barbara Pollastrini (Elle-meme), Cesare Salvi (Lui-meme)

Synopsis.

Gustav Hofer et Luca Ragazzi forment un couple homosexuel des plus harmonieux. Habitant ensemble depuis des années, ils sont ravis de découvrir qu’un projet de loi est en route : le DICO (grosso modo l’équivalent du PACS en Italie). Problème : l’idée de légitimer les couples homosexuels en leur donnant les mêmes droits que les hétéros n’est pas du goût de tout le monde. Dans une Italie où le Vatican a une influence déconcertante, les opposants à cette loi se font de plus en plus nombreux. Ensemble, Gustav et Luca vont partir filmer la mise en place de cette loi importante et recueillir l’avis des italiens lors de différentes manifestations. Aux discours des extrémistes et des fanatiques se mêlent des tranches de vie du couple, qui perd peu à peu espoir d’être reconnu dans leur société… (Tadah ! Blog)

Bande-annonce.

Teenage Angst (2008)


2008
Allemagne
Réalisateur : Thomas Stuber
Drame
64 mn

Distribution.

Franz Dinda (Konstantin Stürmer), Niklas Kohrt (Dyrbusch), Janusz Kocaj (Leibnitz), Michael Ginsburg (Bogatsch), Michael Schweighöfer (Mentor), Stephanie Schönfeld (Vaneska), Kerstin De Ahna


Bande-annonce.

Keller - Teenage Wasteland (2005)


2005
Italie, Allemagne, Autriche
Réalisateur : Eva Urthaler
Drame
92 mn

Distribution.

Elisabetta Rocchetti (Sonja), Ludwig Trepte (Paul), Sergej Moya (Sebastian), Georg Friedrich (Chris), Birgit Doll (Mère de Paul), Ana Stefanovic, Lisa Loibl, Anita Schmid, Sarah Trotz

Synopsis.

Dans une bourgade allemande paumée, Paul (Ludwig Trepte), jeune adolescent un tantinet renfermé, rêve de jours meilleurs. Il vit seul avec sa mère, en dépression depuis déjà un bon moment.

Un jour, Paul croise le chemin de Sebastian (Sergej Moya), un garçon des beaux quartiers, fils d’un homme d’affaires, séduisant, sûr de lui mais pourtant lui aussi sans amis.

Complicité immédiate, plaisir de trainer avec un nouveau pote : les deux garçons construisent une amitié forte, fusionnelle. Paul est bien conscient qu’il est très différent de Sebastian, impulsif, un peu voyou sur les bords. Alors que ce dernier se fait prendre en flagrant délit de vol de vodka par une caissière de supermarché, la tension monte. Sebastian ne supporte pas la façon qu’a la jeune femme de lui parler, de le remettre à sa place. Avec Paul, il se rend chez elle. Les deux amis pénètrent par effraction dans son immeuble et assistent à deux moments particuliers : tout d’abord ils la voient en train de se faire prendre par son compagnon agressif, deuxièmement ils l’observent en train de se masturber sur la machine à laver de la buanderie ( !). Sebastian lui saute dessus, la tabasse. La jeune femme, qui s’appelle Sonja, va devenir son otage.

Une femme au centre de deux ados avec les hormones en pleine ébullition : attention danger ! Alors que Paul est très troublé par cette brune captive à la poitrine généreuse, il ne réalise pas que dans son coin Sebastian fantasme sur lui…De plus en plus frustré, le gosse de riche va céder à ses violentes et sadiques pulsions… (Tadah ! Blog)


Bande-annonce.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...