Followers

Homosexualité au cinéma


Homosexualité au cinéma

L’homosexualité au cinéma consiste à montrer au cinéma des situations où l'homosexualité, sous toutes ses formes, est présente et non-dissimulée.

Longtemps quasi-inexistante ou censurée, c'est une thématique qui ne s'est développée vraiment au cinéma qu'à partir des années 1960, marquées par la libération des mœurs.

Plus qu'en littérature peut-être, l'homosexualité a eu au cinéma une fonction marquée de revendication. Cela tient au fait que ce moyen d'expression s'est développé dans cette période de libération des mœurs, mais aussi peut-être à ce que les images permettent de toucher plus directement le public. Néanmoins, la présentation de l'homosexualité, sous toutes ses formes, ne se résume pas à son illustration ou à sa défense. Le tournant en ce domaine, grand-public, semble avoir été atteint en 2006 par Le Secret de Brokeback Mountain d'Ang Lee qui, par son succès mondial, le nombre impressionnant de récompenses et les réactions qu'il a déclenchées, a permis sans doute d'atteindre une nouvelle dimension à ce genre, un impact social avec un vaste écho. Deux ans plus tard, avec Harvey Milk de Gus Van Sant, pour lequel Sean Penn remporte l'Oscar du Meilleur acteur, « c'est le premier film hollywoodien grand public où le personnage est gay sans s'excuser de l'être ».

Les formes que peut prendre l'homosexualité au cinéma sont donc, de façon schématique, au nombre de trois :

* revendicatrice : c'est une fonction bien représentée à partir des années 1990. Citons en vrac Fucking Åmål, Before Night Falls, Memento Mori (qui peut paraître timide à des yeux occidentaux mais marque un grand pas en avant en Corée du Sud)

* esthétique : on a un prototype de cette homosexualité « distanciée » avec Persona d'Ingmar Bergman, où tout se résume à un jeu de reflets, d'ombres et d'illusions ; le même fonctionnement se retrouve dans Mulholland Drive de David Lynch

* jouissive : cette dernière fonction peut inspirer le meilleur comme le pire, du Théorème de Pier Paolo Pasolini au Caravaggio de Derek Jarman en passant par Tabou de Nagisa Ōshima. Il s'agit souvent (mais pas toujours) de films faits par des homosexuels pour un public homosexuel, ce qui les rend parfois un peu répétitifs.

Proches de la fonction revendicatrice mais un peu à part, certains films se contentent de montrer sans vraiment juger, comme My Beautiful Laundrette de Stephen Frears. (Wikipédia)

lundi 1 octobre 2007

Drift (2000)

USA, Canada
Réalisateur : Quentin Lee
Drame
90 mn
Distribution :
Reggie Lee, Greyson Dayne, Jonathon Roessler ...
Synopsis :
A l'occasion d'une soirée organisée par son agent, Ryan, un jeune écrivain et joël, son petit ami, rencontrent Léo, un étudiant qui aspire à devenir romancier. Lors d'une longue conversation, Ryan se sent attiré par Léo au point d'en oublier tous les autres invités autour de lui. Après 3 ans avec Joël, bien qu'il l'aime encore, il va se perdre face aux 3 possibilités d'un amour.

Presque Rien (2000)

Belgique, France
Date de sortie : 07 Juin 2000
Réalisateur : Sébastien Lifshitz
Scénario : Stéphane Bouquet, Sébastien Lifshitz
Directeur de la photographie : Pascal Poucet
Compositeur : Perry Blake
Montage : Yann Dedet
Décors : Roseanna Sacco
Drame, Romance
1h40
Distribution :
Jérémie Elkaïm, Stéphane Rideau, Dominique Reymond, Marie Matheron, Laetitia Legrix, Nils Ohlund, Réjane Kerdaffrec, Guy Houssier, Violeta Ferrer
Synopsis :
Mathieu, dix-huit ans, est en vacances avec sa mère et sa soeur dans un village de bord de mer. Avec eux, il y a aussi Annick, qui s'occupe du quotidien et veille surtout sur la mère, désemparée depuis la mort de son dernier enfant. Sur la plage, Mathieu rencontre Cedric, un garcon de son âge. Commence alors ce qui ressemble à une aventure de vacances mais, jour après jour, de petits conflits en étreintes, d'insouciances en provocations, l'affection grandit et devient intense...

Vidéo :
  1. http://fr.youtube.com/watch?v=-9tRDlYPud8
  2. http://fr.youtube.com/watch?v=jPeHQldXGEI
  3. http://fr.youtube.com/watch?v=buzcBBllBrU

Photo de Pierre & Gilles

You I Love (2004)

Russie
Titre original : Y a Lyublu Tebya
Comédie
83 mn
Distribution :
Damir Badmaev, Lubov Tolkalina, Evgeny Koryakovsky, Irina Grineva, Emmanuel Michael Vaganda, Yuri Sherstnev, Vanya Victor Shevidov, Nina Agapova, Anatoly Mankhadykov, Valentina Mankhadykov, Alisa Tanskaya, Mihail Tarabukin, Michael Vaganda, Alexander Vartanov
Synopsis :
Vera qui travaille comme speakerine à la télévision, fait la connaissance de Tim, un jeune homme séduisant, employé dans une agence publicitaire. Elle tombe amoureuse de lui, et par chance, srs sentiments sont payés de retour.. Tim est lui aussi amoureux de Vera. Ils ont des points communs : ils touchent tous deux un salaire de misère, ils travaillent comme des bêtes et ils sont stressés. En ce qui concerne le stress, leur liaison a un effet optimal sur Vera et Tim. Rien d'étonnant à ce que leur amour réciproque devienne de jour en jour plus fort. Et puis vient le jour où ils fêtent le premier anniversaire de leur rencontre. Heureuse et de nonne humeur, Vera rentre à la maison pour y trouver Tum au lit avec Uloomji, un jeune Kalmouk...

Les Equilibristes (1992)

France
Réalisateur : Nico Papatakis
Scénario : Nico Papatakis
Directeur de la photographie : Willy Lubtchansky Compositeur : Bruno Coulais Montage : Delphine Desfons Décors : Gisele Cavali, Sylvie Deldon, Nikos Mélétopoulos
Drame
120 mn
Distribution :
Michel Piccoli (Marcel Spadice), Lilah Dadi (Franz-Ali Aoussine), Polly Walker (Hélène Lagache), Doris Kunstmann (Christa Aoussine), Patrick Mille (Fredy Babitchev), Juliette Degenne (Jacqueline Masset), Laurent Hennequin (Un Soldat), Olivier Pajot (Diekman), Guy Louret (Agent Auxiliaire Rouquet), Bernard Farcy (Policier Au Commissariat).
Synopsis :
Pendant la guerre d'Algérie, Marcel Spadice, écrivain à la réputation scandaleuse, entreprend de faire de Franz, simple valet de piste, un grand fildefériste de cirque. Il impose au jeune algérien son autorité et son savoir dans un rapport de force qui tourne au drame. A travers la description d'un apprentissage, ce film austère révèle, au-delà de la relation homosexuelle, la violence sychologique et sociale exercée par le maître sur sa créature. Inspiré de la vie de Jean Genet, un film profondément troublant sur la fascination.Principaux personnages : la mère de Franz, une allemande, ancienne catcheuse devenue alcoolique, Hélène, une belle jeune femme, ex-danseuse, et l'agent littéraire de Spadice, tous deux totalement soumis à la volonté de l'écrivain; Freddy, jeune voyou épris de vitesse, dont Spadice veut faire un coureur automobile.Lieux de tournage : la gare de l'Est (10e), le bidonville où vivent Franz et sa mère, un restaurant chic, une chambre d'hôpital et un luxueux appartement. "Forum des images"

Edward II (1991)


Sortie(s) : 25 novembre 1992 (France)20 mars 1992 (USA)
Grande-Bretagne
Réalisateur : Derek Jarman
Scénario : Derek Jarman, Ken Butler, Steve Clark-Hall, Stephen McBride, Antony Root d'après l'oeuvre de Christopher Marlowe
Directeur de la photographie : Ian Wilson
Montage : George Akers
Décors : Christopher Hobbs
Drame
90 mn
Distribution :
Steven Waddington, Kevin Collins, Andrew Tiernan, John Lynch, Dudley Sutton, Tilda Swinton, Jerome Flynn, Jody Graber, Nigel Terry, Jill Balcon, Barbara New
Synopsis :
Edward II (Steven Waddington), monarque follement épris de son giton Gaveston (Andrew Tiernan), s'aliène la cour et sous la contrainte bannit son amant. Ourdi par son épouse et Mortimer (Nigel Terry), chef des armées, un complot rappelle Gaveston pour mieux l'assassiner, semer la guerre civile et triompher du roi, quitte à jeter contre lui son propre frère. Isabella, la reine (Tilda Swinton) et Mortimer célèbrent leur victoire sur sa dépouille : le fer rouge est prêt pour empaler Edward.
Vidéos :

J'ai pas Sommeil (1993)


Date de sortie : 25 Mai 1994
France, Suisse
Réalisateur : Claire Denis
Script : Claire Denis
Photo : Agnès Godard
Musique : Jean-Louis Murat, John Pattison
Drame
110 mn
Interdit aux moins de 12 ans
Distribution : Katerina Golubeva (Daïga), Béatrice Dalle (Mona), Richard Courcet (Camille), Alex Descas (Théo), Line Renaud (Ninon), Antoine Chappey (L'Acheteur De Voiture), Vincent Dupont (Raphaël), Sophie Simon (Alice), Irina Grjebina (Mina), Patrick Grandperret (Abel), Serge Abattucci (Le Détective), Philippe Besson (Le Policier), Catherine Frot (La Femme De La Bibliothèque), Jacques Nolot (Le Spectateur Au Cinéma), Jean-Paul Bonnaire (Le Détective), Didier Flamand (Le Détective), Dani (La Couturière), Jean-Quentin Chatelain (L'Inspecteur De Police).
Synopsis : C'est au petit matin que Daïga débarque à Paris au volant de sa vieille voiture avec pour tout bagage un peu d'argent, deux numéros de téléphone et beaucoup de cigarettes. Elle a fait d'une traite la route de Vilnius à Paris, elle est comédienne et un metteur en scène de passage à Vilnius lui a promis de l'aider. Elle a en poche un peu d'argent et deux numéros de téléphone : celui d'Abel, le metteur en scène rencontrer à Vilnius et celui de sa vieille tante, Mina. Très vite cette dernière lui trouve un travail dans un hôtel tenu par Ninon, une sexuagénaire joviale et dynamique. L'établissement a pour client régulier Camille, un jeune poli, effacé, apparemment sans histoires. Or, depuis quelques mois, ce dernier dévalise et tue, avec la complicité de Raphaël, sont amant, les vieilles dames du quartier...

Gouttes d'Eau Sur Pierres Brûlantes (2000)


Sortie(s) : 15 mars 2000 (France)12 juillet 2000 (USA)
France
Réalisateur : François Ozon
Comédie dramatique
90 mn

Distribution : Bernard Giraudeau, Malik Zidi, Ludivine Sagnier, Anna Levine

Synopsis : Allemagne, années 70. Léopold, représentant en assurances d'une cinquantaine d'années, rencontre Franz, étudiant fauché, et l'invite chez lui. Bien qu'ayant rendez-vous avec sa petite amie, Anna, le jeune homme accepte de le suivre. Après quelques verres, Léopold commence à draguer ouvertement son invité, qui lui avoue avoir déjà eu des rapports homosexuels lorsqu'il était en pension. Rapidement, tous deux se retrouvent dans la chambre à coucher... Six mois plus tard. Franz a emménagé dans l'appartement de Léopold, mais leur relation se détériore. Ce dernier se révèle en effet tyrannique et cruel à l'encontre de son jeune amant...

Vidéo

Accattone (1961)

Italie
Réalisateur : Pier Paolo Pasolini
Drame
115 mn

Distribution : Franco Citti, Franca Pasut, Roberto Scaringella, Silvana Corsini, Adriana Asti, Paola Guidi, Adriana Asti, Luciano Conti, Luciano Conini, Renato Capogna, Alfredo Leggi, Galeazzo Riccardi, Léonardo Muraglia, Giuseppe Ristagno, Roberto Giovannoni, Mario Cipriani, Roberto Scaringella

Synopsis : Dans les faubourgs de Rome, Accatone, souteneur de son état, vient de perdre Maddalena, celle qui, pour lui, se livrait à la prostitution. Stella, sa nouvelle protégée, va bouleverser sa vie...[Poète reconnu et véhément polémiste, Pier Paolo Pasolini a écrit une dizaine de scénario lorsqu’il se lance, à près de quarante ans, dans la réalisation de son premier film sans avoir la moindre expérience d’un plateau. Avec Accattone, il signe « une chronique des faubourgs de Rome, avec ses rues désolées, ses mauvais garçons, ses prostitués » (André Sylvain Labarthe) qui amorce son cycle romain (Mamma Roma, La Ricotta). Se démarquant du néo-réalisme italien, Pasolini offre ici un « poème cinématographique » et insuffle une dimension sacrée à son héros.] [« Accattone, c’est un pauvre homme d’un faubourg romain qui devient un personnage exceptionnel. Je suis comme un sculpteur qui, en faisant le portrait d’un pauvre homme de la périphérie de Rome ou d’un autre personnage, ne fait pas un petit portrait familier, élégant, mais fait une énorme statue. » ](Pasolini)

Secrets du tournage :

Premier film de Pasolini
Si Accatone est le premier film de Pier Paolo Pasolini réalisateur, le jeune homme était déjà connu à l'époque. En effet, il avait collaboré auparavant en tant que scénariste avec de grands réalisateurs tels que Federico Fellini (Les Nuits de Cabiria) ou encore Mauro Bolognini (Les Jeunes Maris, Le Bel Antonio). De plus, Pasolini était également célèbre pour ses talents d'écrivain ( Les Ragazzi en 1955 et Une vie violente 1959 par exemple).
De la réalité à la fiction
La force et le réalisme d'Accatone proviennent de l'expérience de Pier Paolo Pasolini qui connaissait bien les bidonvilles romains où il a été instituteur pendant des années.
Un assistant nommé Bertolucci
Bernardo Bertolucci fut l'assistant de Pier Paolo Pasolini sur le tournage d'Accatone. Il passera par ailleurs à la réalisation l'année suivante avec La Commare Secca, film auquel Pasolini participera en tant que scénariste.
Premier film pour Franco Citti
Accatone marque la première apparition à l'écran de Franco Citti, alors âgé de 26 ans. Citti tournera à nouveau sous la direction de Pier Paolo Pasolini dans six films dont notamment Mamma Roma, Les Contes de Canterbury et Les Mille et Une Nuits.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...