Followers

Homosexualité au cinéma


Homosexualité au cinéma

L’homosexualité au cinéma consiste à montrer au cinéma des situations où l'homosexualité, sous toutes ses formes, est présente et non-dissimulée.

Longtemps quasi-inexistante ou censurée, c'est une thématique qui ne s'est développée vraiment au cinéma qu'à partir des années 1960, marquées par la libération des mœurs.

Plus qu'en littérature peut-être, l'homosexualité a eu au cinéma une fonction marquée de revendication. Cela tient au fait que ce moyen d'expression s'est développé dans cette période de libération des mœurs, mais aussi peut-être à ce que les images permettent de toucher plus directement le public. Néanmoins, la présentation de l'homosexualité, sous toutes ses formes, ne se résume pas à son illustration ou à sa défense. Le tournant en ce domaine, grand-public, semble avoir été atteint en 2006 par Le Secret de Brokeback Mountain d'Ang Lee qui, par son succès mondial, le nombre impressionnant de récompenses et les réactions qu'il a déclenchées, a permis sans doute d'atteindre une nouvelle dimension à ce genre, un impact social avec un vaste écho. Deux ans plus tard, avec Harvey Milk de Gus Van Sant, pour lequel Sean Penn remporte l'Oscar du Meilleur acteur, « c'est le premier film hollywoodien grand public où le personnage est gay sans s'excuser de l'être ».

Les formes que peut prendre l'homosexualité au cinéma sont donc, de façon schématique, au nombre de trois :

* revendicatrice : c'est une fonction bien représentée à partir des années 1990. Citons en vrac Fucking Åmål, Before Night Falls, Memento Mori (qui peut paraître timide à des yeux occidentaux mais marque un grand pas en avant en Corée du Sud)

* esthétique : on a un prototype de cette homosexualité « distanciée » avec Persona d'Ingmar Bergman, où tout se résume à un jeu de reflets, d'ombres et d'illusions ; le même fonctionnement se retrouve dans Mulholland Drive de David Lynch

* jouissive : cette dernière fonction peut inspirer le meilleur comme le pire, du Théorème de Pier Paolo Pasolini au Caravaggio de Derek Jarman en passant par Tabou de Nagisa Ōshima. Il s'agit souvent (mais pas toujours) de films faits par des homosexuels pour un public homosexuel, ce qui les rend parfois un peu répétitifs.

Proches de la fonction revendicatrice mais un peu à part, certains films se contentent de montrer sans vraiment juger, comme My Beautiful Laundrette de Stephen Frears. (Wikipédia)

jeudi 10 mars 2011

Children of God (2010)


2010
Bahamas
Réalisateur : Kareem Mortimer
Drame
104 mn

Distribution.

Sylvia Adams (Grammy Rose), Van Brown (Reverend Clyde Ritchie), Aijalon Coley (Omar Mackey), Johnny Ferro (Johnny Roberts), Mark Ford (Ralph Mackey), Jay Gotlieb (Angry Driver), Jason Elwood Hanna (Purple), Christopher Herrod (Dr. Mark Wells), Juanita Kelly (Lonnette Adderley), Margaret Laurena Kemp (Lena Mackey), Adela Osterloh, Craig Pinder (Mike Roberts), Leslie Vanderpool (Rhoda Mackey), Stephen Tyrone Williams (Romeo Fernander), Christine Wilson (Anna Ross)

Synopsis.

Les destins croisés de trois personnages au cœur de la Jamaïque loin des clichés sea-sex-sun-ragga. Il y a Lena, une jeune femme conservatrice, profondément religieuse, épouse d'un pasteur secrètement gay, Roméo, un jeune Noir qui cache sa sexualité à sa famille, et Johnny, un jeune artiste blanc qui se cherche… Tous les trois bousculeront leurs vies lors d'un voyage sur l'île d'Eleuthera.


Bande-annonce.

BearCity (2010)


2010
USA
Réalisateur : Douglas Langway
Comédie
104 mn

Distribution.

Joe Conti (Tyler), Gerald McCullouch (Roger), Brian Keane (Fred), Stephen Guarino  (Brent), Alex Di Dio (Simon), Gregory Gunter (Michael), James Martinez (Carlos), Sebastian La Cause (Fernando), Christian Dante White (Cory), David Drake (Dr. Straube), Peter Stickles, Ashlie Atkinson (Amy), Randy Jones (Buck), Blake Evan Sherman (Melvin), Jonathan McEwan (Ted)

Synopsis.

Tyler, un jeune minet new-yorkais, commence à accepter ses fantasmes: il aime les bears ! Mais c'est très difficile pour un garçon imberbe de s'immiscer dans cette communauté. Un couple de bears pas très attaché à la fidélité, Brent & Fred, décide de le prendre sous son aile pour l'initier...


Bande-annonce.

Amphetamine (2010)


2010
Hong Kong
Réalisateur : Scud
Drame
97 mn

Distribution.

Byron Pang (Kafka), Thomas Price (Daniel), Winnie Leung (Linda), Linda So (May), Simon Tam (Simon), Li Hua Peng, Chen Kok Sun, Dick Tung, Wing Yiu Liu, Tin Yan Lam, Paul Fonoroff, Lawrence Ah Mon, Ben Au-yeung, Ron Heung, Scud

Synopsis :

La nuit de leur rencontre, Kafka vient de rompre avec sa petite amie et Danielse demande s'il doit quitter Hong Kong. Cumulant différents boulots pour subvenir aux besoins de sa mère malade, Kafka selaisse entraîner dans cette aventure par solitude et par désespoir. Mais les vertiges de l'amour absolu que lui fait découvrir Daniel,prendront-ils le pas sur les traumatismes enfouis dans cette belle tête ténébreuse ?


Bande-annonve.

Permanent Residence (2009)


2009
Titre original : Yong jiu ju liu
Hong Kong
Réalisateur :
Drame, Romance
115 mn

Distribution.

Sean Li (Ivan), Osman Hung (Windson), Jackie Chow (Josh), Yu Hong Lau (Nam), Zi Li Wei, Woon Ling Hau, Yui Yu Chung, Hoi Kai Luk, Jonathan Lee, Toby Wong, Amy Y. Chan, Eva Lo, Norris Lai, Sheena Wong, Wilfred Wong

Synopsis.

Ivan, jeune cadre dynamique revient travailler à Hong Kong. Il rencontre Windson, un jeune hétéro avec qui il entretient rapidement une relation ambiguë, un amour platonique. Il retrouve également un de ses anciens ami, Josh qui partage son questionnement métaphysique sur la vie après la mort, le tout baigné dans une esthétique très léchée.


Bande-annonce.

Sasha (2010)


2010
Allemagne
Réalisateur : Dennis Todorovic
Comédie, Drame
102 mn

Distribution.

Sascha Kekez (Sasa Petrovic), Predrag Bjelac (Vlado Petrovic), Ljubisa Gruicic (Pero), Zeljka Preksavec (Stanka Petrovic), Gosia Konieczna (Kassiererin Tankstelle), Tim Bergmann (Gebhard Weber), Jasin Mjumjunov (Boki Petrovic), Yvonne Yung Hee (Jiao), Werner Strenger, Christian Lessiak, Ozgur Cebe, Fang Yu, Lucy Schaaf, Anastasia Clemens, Jonathan Ewald

Synopsis.

Chaque jour, Sasha est confronté à l'homophobie de sa famille d'immigrants. Mais lorsque son professeur de piano – dont il est secrètement amoureux – lui annonce son départ pour Vienne, Sasha a le coeur brisé. Il décide de faire son coming-out auprès de Jiao, sa meilleure amie, provoquant une suite d'évènements qui dévoileront tous les secrets familiaux..


Bande-annonnce.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...