Followers

Homosexualité au cinéma


Homosexualité au cinéma

L’homosexualité au cinéma consiste à montrer au cinéma des situations où l'homosexualité, sous toutes ses formes, est présente et non-dissimulée.

Longtemps quasi-inexistante ou censurée, c'est une thématique qui ne s'est développée vraiment au cinéma qu'à partir des années 1960, marquées par la libération des mœurs.

Plus qu'en littérature peut-être, l'homosexualité a eu au cinéma une fonction marquée de revendication. Cela tient au fait que ce moyen d'expression s'est développé dans cette période de libération des mœurs, mais aussi peut-être à ce que les images permettent de toucher plus directement le public. Néanmoins, la présentation de l'homosexualité, sous toutes ses formes, ne se résume pas à son illustration ou à sa défense. Le tournant en ce domaine, grand-public, semble avoir été atteint en 2006 par Le Secret de Brokeback Mountain d'Ang Lee qui, par son succès mondial, le nombre impressionnant de récompenses et les réactions qu'il a déclenchées, a permis sans doute d'atteindre une nouvelle dimension à ce genre, un impact social avec un vaste écho. Deux ans plus tard, avec Harvey Milk de Gus Van Sant, pour lequel Sean Penn remporte l'Oscar du Meilleur acteur, « c'est le premier film hollywoodien grand public où le personnage est gay sans s'excuser de l'être ».

Les formes que peut prendre l'homosexualité au cinéma sont donc, de façon schématique, au nombre de trois :

* revendicatrice : c'est une fonction bien représentée à partir des années 1990. Citons en vrac Fucking Åmål, Before Night Falls, Memento Mori (qui peut paraître timide à des yeux occidentaux mais marque un grand pas en avant en Corée du Sud)

* esthétique : on a un prototype de cette homosexualité « distanciée » avec Persona d'Ingmar Bergman, où tout se résume à un jeu de reflets, d'ombres et d'illusions ; le même fonctionnement se retrouve dans Mulholland Drive de David Lynch

* jouissive : cette dernière fonction peut inspirer le meilleur comme le pire, du Théorème de Pier Paolo Pasolini au Caravaggio de Derek Jarman en passant par Tabou de Nagisa Ōshima. Il s'agit souvent (mais pas toujours) de films faits par des homosexuels pour un public homosexuel, ce qui les rend parfois un peu répétitifs.

Proches de la fonction revendicatrice mais un peu à part, certains films se contentent de montrer sans vraiment juger, comme My Beautiful Laundrette de Stephen Frears. (Wikipédia)

mardi 22 janvier 2008

Les Délices De Nina (2006)

Grande-Bretagne
Date de sortie : Prochainement
Réalisatrice : Pratibha Parmar
Producteur : Pratibha Parmar, Chris Atkins, Marion Pilowsky
Producteur associé : Neil Chordia
Producteur exécutif : Colin Leventhal, Margaret Matheson, Scott Meek
Producteur délégué : Angela Murray
Scénariste : Andrea Gibb, Pratibha Parmar
Directeur de la photographie : Simon Dennis
Compositeur : Steve Isles
Monteuse : Mary Finlay
Directeur artistique : Margaret Horspool
Chef décorateur : Andy Harris
Comédie, drame
94 mn
Distribution :
Shelley Conn (Nina), Laura Fraser (Lisa), Ronny Jhutti (Bobbi), Art Malik (Raj), Raji James (Sanjay), Veena Sood (Suman), Raad Rawi (Mohan), Zoe Henretty (Priya), Atta Yaqub (Kary), Kathleen Mcdermott (Janice), Adam Sinclair (Fish), Rita Wolf (Tata Tumi), Francisco Bosch (Shriv), Elaine C. Smith (Tata Mamie).
Synopsis :
Nina, une jeune femme, quitte la maison familiale. Quand son père meurt, elle retourne dans sa famille qui possède un restaurant indien. Son retour apporte son lot de surprise, elle découvre que son père avait contracté des dettes de jeu, elle sera confrontée à son ex-fiancé et rencontrera Lisa, une jeune femme charismatique qui possède maintenant la moitié du restaurant. (AlloCiné)

Wie die Karnickel (2002)


Allemagne
Date de sortie 13 septembre 2002
Réalisateur : Sven Unterwald
Scénario : Ralf König
Musique : Marius Ruhland
Interdit au moins de 14 ans
Comédie
84 mn
Distribution :
Anna Böttcher, Elke Czischek, Alfonso Losa, Michael Lott, Niels Ruf, Heinrich Schafmeister, Heinrich Schmieder, Andreja Schneider, Kelly Trump, Irmhild Wagner, Sven Walser
Synopsis :
Après avoir découvert des vidéocassettes pornographiques, une femme délaisse son mari, un contrebassiste niais, obsédé par le sexe. Son voisin, un homosexuel, va lui faire prendre conscience de sa vraie virilité. Horst va ainsi se mettre à fréquenter une diva dont la passion dévorante va vite le dépasser. Pendant ce temps, son épouse va essayer de sauver leur mariage ..... (Ciné Fiches)

Hölderlin, Le cavalier de feu (1998)


Allemagne, France, Pologne, Autriche
Réalisatrice : Nina Grosse ¨
Producteur : Christian Granderath, Jürgen Haase
Scénariste : Susanne Schneider
Directeur de la photographie : Egon Werdin
Compositeur : Biber Gullatz, Eckes Maltz
Monteuse : Patricia Rommel
Comédie Dramatique, Historique, Biopic
137 mn
Distribution :
Martin Feifel (Friedrich Hölderlin), Marianne Denicourt (Susette Gontard), Ulrich Matthes (Isaac Von Sinclair), Nina Hoss (Marie).
Synopsis :
Evocation de la vie d'un des plus grands poètes allemands, Friedrich Holderlin, son amitié avec le baron Isaac von Sinclair, sa relation amoureuse avec Susette Gontard, enfin sa maladie et la trahison du baron, qui ne supporte plus cet ami devenu fou. (AlloCiné)

Killer Kondom (1996)


Allemagne, Suisse
Date de sortie : 9 juin 1999
Titre original : Kondom des grauens
Scenario : Mario Kramp, Martin Walz, Ralf Koenig
D'apres la bande dessinee de Ralf Koenig
Produit par Ralph S. Dietrich, Harald Reichebner
Musique : Emil Viklicky
Interdit aux moins de 16 ans
Comédie
103 mn
Distribution :
Udo Samuel, Peter Lohmeyer, Marc Richter, Léonard Lansink, Iris Berben, Henning Schüter, Ron Williams, Ralf Wolter, Adriana Altaras, Evelyn Künneke, Gerd Wameling, Meret Becker, Otto Sander, Monika Hansen, Hella Von Sinnen, Weijain Liu, Peter Kruger, Emanuela Mattioli, Dani Levy, Georg-Martin Bode
Synopsis :
A New York, un preservatif carnivore seme la panique parmi la population homosexuelle. Lui Mackaroni, un detective gay qui a subi un assaut du dangereux objet, mene l'enquete... (Cine Fiches)

Ma Saison Super 8 (2005)

France
Réalisateur : Alessandro Avellis
Comédie dramatique
77 mn
Distribution :
Axel Philippon, Célia Pilastre, Roman Girelli et Antoine Mory...
Synopsis :
Paris, début des années 1970. Après l’échec de son comité pédérastique dans la Sorbonne occupée de mai 68, Marc, un jeune étudiant, vit tant bien que mal sa condition d’homosexuel. En même temps, Julie, sa meilleure amie, s’implique de plus en plus dans la cause féministe et cherche à nouer le dialogue avec la classe ouvrière. Face à une société répressive, les deux amis vont affronter de nombreux périples jusqu’à parvenir à se libérer des interdits hétéroflics grâce à l’union inédite de deux combats: celui des homos et celui des femmes. En effet, une improbable émission de radio consacrée au problèmede l’homosexualité, va déchaîner les passions et marquer le début d’une inoubliable aventure politique et sexuelle...
Un film librement inspiré de l’histoire du FHAR, le Front Homosexuel d’Action Révolutionnaire, et dédié à ses deux leaders, Guy Hocquenghem et Françoise d’Eaubonne. (Comme au Cinéma.com)
DVD
  • Son Dolby Digital 2.0
  • Langue : Français
  • Format vidéo : 4/3
  • Format image : 1:66
  • Couleurs - Pal - Toutes Zones
  • Bonus :
  • Making Of






Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...