Followers

Homosexualité au cinéma


Homosexualité au cinéma

L’homosexualité au cinéma consiste à montrer au cinéma des situations où l'homosexualité, sous toutes ses formes, est présente et non-dissimulée.

Longtemps quasi-inexistante ou censurée, c'est une thématique qui ne s'est développée vraiment au cinéma qu'à partir des années 1960, marquées par la libération des mœurs.

Plus qu'en littérature peut-être, l'homosexualité a eu au cinéma une fonction marquée de revendication. Cela tient au fait que ce moyen d'expression s'est développé dans cette période de libération des mœurs, mais aussi peut-être à ce que les images permettent de toucher plus directement le public. Néanmoins, la présentation de l'homosexualité, sous toutes ses formes, ne se résume pas à son illustration ou à sa défense. Le tournant en ce domaine, grand-public, semble avoir été atteint en 2006 par Le Secret de Brokeback Mountain d'Ang Lee qui, par son succès mondial, le nombre impressionnant de récompenses et les réactions qu'il a déclenchées, a permis sans doute d'atteindre une nouvelle dimension à ce genre, un impact social avec un vaste écho. Deux ans plus tard, avec Harvey Milk de Gus Van Sant, pour lequel Sean Penn remporte l'Oscar du Meilleur acteur, « c'est le premier film hollywoodien grand public où le personnage est gay sans s'excuser de l'être ».

Les formes que peut prendre l'homosexualité au cinéma sont donc, de façon schématique, au nombre de trois :

* revendicatrice : c'est une fonction bien représentée à partir des années 1990. Citons en vrac Fucking Åmål, Before Night Falls, Memento Mori (qui peut paraître timide à des yeux occidentaux mais marque un grand pas en avant en Corée du Sud)

* esthétique : on a un prototype de cette homosexualité « distanciée » avec Persona d'Ingmar Bergman, où tout se résume à un jeu de reflets, d'ombres et d'illusions ; le même fonctionnement se retrouve dans Mulholland Drive de David Lynch

* jouissive : cette dernière fonction peut inspirer le meilleur comme le pire, du Théorème de Pier Paolo Pasolini au Caravaggio de Derek Jarman en passant par Tabou de Nagisa Ōshima. Il s'agit souvent (mais pas toujours) de films faits par des homosexuels pour un public homosexuel, ce qui les rend parfois un peu répétitifs.

Proches de la fonction revendicatrice mais un peu à part, certains films se contentent de montrer sans vraiment juger, comme My Beautiful Laundrette de Stephen Frears. (Wikipédia)

jeudi 3 janvier 2008

En Eaux Troubles (2002)


USA
titre original : Behind The Badge
Réalisateur : Robby Henson
Producteur : John Morrissey
Coproducteur : Bruce Heller, Alicia Allain, Larry Katz
Producteur exécutif : Paul Brooks, Danny Dimbort, Randall Emmett, George Furla, Rick Hess, Avi Lerner, Trevor Macy, Joey Nittolo, Brian Oliver, Michael Paseornek, Jeff Rice, Norm Waitt
Scénariste : Robby Henson
Directeur de la photographie : Irek Hartowicz
Compositeur : David Bergeaud
Monteur Michael : J. Duthie
1er assistant réalisateur : Joel Jeffrey Nishimine
2ème assistant réalisateur : J.B. Tyson
Policier
90 mn
Distribution :
Billy Bob Thornton (Darl), Patricia Arquette (Scarlett), Sela Ward (Carla Hardwick), Tom Bower (Bull Hardwick), Julie Hagerty (Soeur Felicia), Jena Malone (Ashley Hardwick), Hill Harper (Gizmo), William Devane (Le Juge), Thomas Haden Church (David Hardwick), Michael Hitchcock (Luna), Marcus Lyle Brown (Le Maire Jackson), John Mcconnell (Ornell), J.C. Sealy (Rhonda Hebert), Ron Flagge (Gooch), Huey Alexander (Cletus), Deana Carter (Sherry), Mark Krasnoff (Squeegee), Jerry Leggio (Henry), Rick Dial (Doc), Dalphanie Brown (Glena), Elaine West (Darleen), Bradley Picklesheimer (Tiffany).
Synopsis :
Dans une petite ville de l'Amérique profonde, un transsexuel est retrouvé assassiné. Le shérif local, homophobe comme la majorité des habitants, découvre que ce meurtre pourrait impliquer des personnalités locales de haut rang. Malgré ses préjugés, il va s'obstiner à mener son enquête, se mettant à dos l'ensemble de la population et ne trouvant d'appui qu'auprès de la communauté homosexuelle qu'il méprise.
DVD
  • Image : 16/9 compatible 4/3
    Format 1.77
    Son : Dolby Digital 5.1
    Langue :Anglais, Français
    Sous-titres : Français

Bonus :

  • Les coulisses du tournage (20' - VOST)
  • Filmographies avec bande-annonce de "A l'ombre de la haine"
  • Bande-annonce du prochain titre de la collection "Les exclusifs"

American Gigolo (1980)


USA
Date de sortie : 09 Juin 1980
Réalisateur : Paul Schrader
Producteur : Jerry Bruckheimer
Scénariste : Paul Schrader
Directeur de la photographie : John Bailey
Compositeur : Giorgio Morode
Drame
120 mn
Distribution :
Richard Gere (Julian Kaye), Lauren Hutton (Michelle Stratton), Hector Elizondo (Le Détective Sunday), Bill Duke (Leon), Nina Van Pallandt, Macdonald Carey.
Synopsis :
Un beau ténébreux loue ses charmes à des femmes dans le besoin. L'une d'elles va lui jouer un mauvais tour en réfutant son alibi pour un meurtre qu'il n'a pas commis.

Almost Normal (2005)


USA
Réalisateur : Marc Moody
Comédie, Romance
91 mn
Distribution :
Nils Haaland, Virginia Smith, J. Andrew Keitch, Joan Lockner, Tim Hammer, Kehry Anson Lane, Joël Egger, Brad Buffum, Mary Douglass, Steve Balsarini, John Brennan, Adam Jefferis, Stan Brown, Eric Smith, Marc Moody, Lacey Houchen, Kendell Campbell, Erinn Holmes, Will Gray, Laura Cornelison, Scott R. Glen, Peg Sheldrick, Daenna Cogswell, Walt Brady, Paige Edwards, Timothy Horner, Robie Hayek, Kelly Campbell, Venita Kelly, Jeffrey S. Chase, Kira Schlitt, Aaron Dupree, Katie Wahlquist, Nathan Haden, Jeff Hem-phill, Sir Tobias Mason
Synopsis :
Brad Jenkins est un professeur gay dans un lycée du Nebraska. A quarante ans, il est toujours célibataire et rêve surtout d'être "normal". Lors de l'anniversaire de mariage de ses parents, il retrouve sa belle-soeur Julie, qui est aussi sa meilleure amie depuis le lycée. Brad repense avec nostalgie à ces années où il était amoureux du beau Roland à qui il n'a jamais osé parler. Après avoir bu quelques verres pour se remonter le moral, Brad décide d'aller dans un lieu de drague gay, mais percute un arbre avec sa voiture... et se retrouve projetté dans le passé, au cours de la dernière année de lycée. Bien vite, Brad se rend compte que quelque chose d'étrange est arrivé : tout le monde est homosexuel, les lycéens, les parents, le proviseur... Brad retrouve Roland, ainsi que Julie. Le rêve de normalité de Brad semble réalisé, mais tout n'est pas si simple...
DVD :
  • Langues: Anglais
  • Sous-titres: Français
  • Audio: Dolby Stéréo
  • Format d'image: 4/3
Bonus :
  • Bande-Annonce
  • Scènes coupées
  • BêtisierZone : 2
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...