Followers

Homosexualité au cinéma


Homosexualité au cinéma

L’homosexualité au cinéma consiste à montrer au cinéma des situations où l'homosexualité, sous toutes ses formes, est présente et non-dissimulée.

Longtemps quasi-inexistante ou censurée, c'est une thématique qui ne s'est développée vraiment au cinéma qu'à partir des années 1960, marquées par la libération des mœurs.

Plus qu'en littérature peut-être, l'homosexualité a eu au cinéma une fonction marquée de revendication. Cela tient au fait que ce moyen d'expression s'est développé dans cette période de libération des mœurs, mais aussi peut-être à ce que les images permettent de toucher plus directement le public. Néanmoins, la présentation de l'homosexualité, sous toutes ses formes, ne se résume pas à son illustration ou à sa défense. Le tournant en ce domaine, grand-public, semble avoir été atteint en 2006 par Le Secret de Brokeback Mountain d'Ang Lee qui, par son succès mondial, le nombre impressionnant de récompenses et les réactions qu'il a déclenchées, a permis sans doute d'atteindre une nouvelle dimension à ce genre, un impact social avec un vaste écho. Deux ans plus tard, avec Harvey Milk de Gus Van Sant, pour lequel Sean Penn remporte l'Oscar du Meilleur acteur, « c'est le premier film hollywoodien grand public où le personnage est gay sans s'excuser de l'être ».

Les formes que peut prendre l'homosexualité au cinéma sont donc, de façon schématique, au nombre de trois :

* revendicatrice : c'est une fonction bien représentée à partir des années 1990. Citons en vrac Fucking Åmål, Before Night Falls, Memento Mori (qui peut paraître timide à des yeux occidentaux mais marque un grand pas en avant en Corée du Sud)

* esthétique : on a un prototype de cette homosexualité « distanciée » avec Persona d'Ingmar Bergman, où tout se résume à un jeu de reflets, d'ombres et d'illusions ; le même fonctionnement se retrouve dans Mulholland Drive de David Lynch

* jouissive : cette dernière fonction peut inspirer le meilleur comme le pire, du Théorème de Pier Paolo Pasolini au Caravaggio de Derek Jarman en passant par Tabou de Nagisa Ōshima. Il s'agit souvent (mais pas toujours) de films faits par des homosexuels pour un public homosexuel, ce qui les rend parfois un peu répétitifs.

Proches de la fonction revendicatrice mais un peu à part, certains films se contentent de montrer sans vraiment juger, comme My Beautiful Laundrette de Stephen Frears. (Wikipédia)

mardi 22 mars 2011

Internet Obsession (2002)


2002
Titre original : Breaking the Cycle
USA
Réalisateur : Dominick Brascia
Drame
62 mn

Distribution.

Carlos da Silva (Jason), Ryan White (Chad), Adam Cox (Tommy), Stephen Halliday (Sammy), Joseph Valenti (Brad), Jeffrey Radford

Synopsis.

Jason vit à New-York, et passe son temps sur internet pour trouver l'âme soeur, il va de désillusion en désillusion et finalement la solitude lui pèse...

Bande-annonce.

Doing Time on Maple Drive (1992)


1992
USA
Réalisateur : Ken Olin
Drame
92 mn

Distribution.

James Sikking (Phil Carter), Bibi Besch (Lisa Carter), William McNamara (Matt Carter), Jayne Brook (Karen), David Byron (Tom), Lori Loughlin (Allison), Jim Carrey (Tim Carter), Philip Linton (Andy), Bennett Cale (Kyle), Richard Israel, Mark Chaet (Nick), Janice Lynde (Judy), George Roth (Dr. Norman), Parker Whitman (Gene), Danielle Michonne (Cindy)

Synopsis.

Quand une famille se rassemble pour célébrer le mariage imminent de leur fils, des secrets consternants sont révélés...

Italian lovers (2002)


2002
Titre original : Da zero a dieci
Italie
Réalisateur : Luciano Ligabue
Comédie, Drame
99 mn

Distribution.

Stefano Pesce (Giove), Elisabetta Cavallotti (Caterina), Massimo Bellinzoni (Libero), Fabrizia Sacchi (Lara), Pierfrancesco Favino (Biccio), Barbara Lerici (Carmen), Stefano Venturi (Baygon), Stefania Rivi  (Betta), Sergio Romano, Samuele Sbrighi

Synopsis.

La vie est brève, douce et fuyante est la devise de Libero, Giove, Biccio et Baygon, quatre amis survoltés qui se sont jurés fidélité à la vie, à la mort. Ils partent en week-end pour Rimini, capitale italienne du soleil et du sexe, ville de tous les excès où ils vont pouvoir vivre leurs rêves...


Bande-annonce.

Un Parfum nommé Saïd (2003)


2003
France
Réalisateur : Philippe Valois
Drame
93 mn

Distribution.

Philippe Vallois (Gérard), Saïd Charrada (Saïd)

Synopsis.

Alors qu'il est en train de tourner un documentaire à Marrakech, Gérard dirige sa caméra sur un jeune Marocain, Saïd. Une histoire d'amour va naître, qui entraînera Gérard aux quatre coins du Maroc...

Bande-annonce.

Le Cabaret des hommes perdus (2007)


2007
France
Réalisateur : Jean-Luc Revol
Comédie Musicale
120 mn

Distribution.

Denis D’Arcangelo, Sinan Bertrand, Alexandre Bonstein, David Macquart - Musique composée et interprétée par Patrick Laviosa

Synopsis.

C’est soirée porte ouverte au Cabaret des hommes perdus, un mélo musical gay commandé à Christian Siméon par Jean-Luc Revol et sa Compagnie du Caramel Fou. Nul besoin d’être membre pour entrer, rire et pleurer en suivant le trop court destin de Dick Teyer – un jeune paumé qu’une chasse au pédé va précipiter dans cette boîte drag queen des bas fonds new-yorkais. Il n’en est pas, Dick, mais il a de l’or entre les jambes… Sur des airs enchanteurs de Patrick Laviosa, il sera la vedette d’une revue divaguée par quatre animaux transformistes échappés du music-hall. Lullaby, Bandolina, Marpessa, Debbie et le barman tatoueur du peep show adoptent Dick et feront de lui, avant sa chute et sa mort rock’n roll, une brève star du X gay… Gazon synthétique et robe en plumes de Zlouti compris !

Bande-annonce.

Butch Camp (1996)


1996
USA
Réalisateur : Alessandro de Gaetano
Comédie
101 mn

Distribution.

Judy Tenuta (Samantha Rottweiler), Paul Denniston (Matt Grabowski), Jason Teresi (Rod Cazzone), Jordan Roberts ( Janet Cockswell), Bill Ingraham (Danny), Jon Kimlicko (Vince Sarno), Eric Aviles (Robber), Alan Ball, Stephanine Ferrell (Marge), Chris Goldin (Dona Dykeman), Richard Henzel (Mr. Pickwick), Joel Himelhoch, Adam Joyce (Kenny), Amber J. Lawson, Pip Lilly, Kevin Mukherji, Frank Payne, Sebastian, Duane Sharp, Matt Shea, Sean Solan, Teresa Valentino

Synopsis.

Une comédie romantique grotesque, politiquement incorrecte, mettant en vedette la comique bien connue, Judy Tenuta. Cette dernière tient le rôle de Samantha Rottweiller, une dominatrice néo-fasciste qui mène un "Butch Camp" pour garçons gays effeminés. Tannés d'être ridiculisés, ils apprendront comment devenir de vrais machos !

Extrait.

Butley (1974)


1974
Grande-Bretagne, Canada, USA
Réalisateur : Harold Pinter
Drame
94 mn

Distribution.

Alan Bates (Ben Butley), Jessica Tandy (Edna Shaft), Richard O'Callaghan (Joey Keyston, Susan Engel (Anne Butley), Michael Byrne, Reg Nuttall, Georgina Hale (Miss Heasman), Simon Rouse (Mr. Gardner), John Savident (James), Oliver Maguire, Darien Angadi, Colin Haigh, Lindsay Ingram, Patti Love, Belinda Low, Derrick O'Connor, Susan Wooldridge

Synopsis.

Une journée dans la vie d'un professeur d'université en pleine crise existentielle.


Extrait.

Les Désarrois de l'élève Törless (1966)


1966
Titre original : Der junge Törleß
Allemagne de l'Ouest
Réalisateur : Volker Schlöndorff
Drame, Thriller
87 mn

Distribution.

Mathieu Carrière (Thomas Törless), Marian Seidowsky(Anselm von Basini), Bernd Tischer,  Fred Dietz, Lotte Ledl, Jean Launay, Barbara Steele

Synopsis.

Fin du XIXème siècle, en Autriche. Le jeune Thomas Törless (Mathieu Carrière) est envoyé dans un internat sensé l’éduquer, lui apprendre à devenir un homme. Mais dès son arrivée, le garçon regrette sa famille, son village natal, et s’ennuie profondément.  Il se lie d’amitié avec deux autres élèves, Beineberg (Bernd Tischer) et Reiting (Fred Dietz) qui deviennent un peu ses protecteurs. Le quotidien austère de l’internat bascule alors que l’élève Basini (Marian Seidowsky) vole de l’argent à Beineberg pour rembourser une dette qu’il a envers Reiting. Ce dernier lui avait posé un ultimatum : lui rendre son argent ou accomplir tous ses désirs, tel un esclave. Basini rendant subitement l’argent, Reiting comprend qu’il doit être le voleur et en informe Beineberg. Les garçons pourraient aller reporter l’incident à la direction, provoquant l’expulsion de Basini. Mais ils décident de garder le silence et de lui infliger eux-mêmes leur sanction. Basini va ainsi devenir leur jouet, un objet d’expérimentations plus ou moins sadiques. Thomas Törless observe ces humiliations  entre effroi et fascination. Intrigué par les mathématiques et leurs mystères, Törless se questionne aussi beaucoup sur la frontière entre le bien et le mal. Il va découvrir le profond sadisme de ses amis, le certain masochisme de Basini et sa propre part obscure. Jusqu’où iront leurs jeux dangereux ? (Tadah !Blog)

Bande-annonce.

No Skin Off My Ass (1993)


1993
Canada
Réalisateur : Bruce La Bruce
Drame
73 mn

Distribution.

Bruce Labruce, G.B. Jones,Caroline Azar,Laurel Purvis,Kate Ashley, Nicholas Davies, Jena von Brucker, Klaus von Buecker

Synopsis.

Un coiffeur un tantinet excentrique (Bruce LaBruce) craque sur un jeune skinhead alors qu’il se balade dans un parc. Le skinhead a l’air paumé, comme abandonné. Le coiffeur lui propose volontiers son hospitalité et le jeune rebelle accepte sans la moindre appréhension. Son hôte lui prépare un bain dans lequel il se glisse comme un gamin, joueur et un poil aguicheur. Pendant ce temps, le coiffeur parle un peu dans le vide. Ses intentions sont à peine voilées : il propose au skinhead de rester chez lui, lui offre une chambre. Et alors que ce dernier y pénètre, il remarque que l’homme l’a enfermé à clé.

Il s’enfuit de là, sans trop de mal, le lendemain matin, et va rendre visite à sa sœur, une cinéaste underground lesbienne plongée dans les screen test de sa prochaine production. Elle ne peut s’empêcher de charier son frère sur son look de skinhead et sa potentielle homosexualité refoulée. Finalement, le garçon retourne chez le coiffeur et le fantasme va peut-être devenir réalité… (Tadah !Blog)


Extrait.

Socket (2007)


2007
USA
Réalisateur : Sean Abley
Thriller
93 mn

Distribution.

Derek Long (Bill Matthews), Matthew Montgomery (Craig Murphy), Alexandra Billings (Dr. Emily Andersen), Rasool J'Han (Carol), Allie Rivenbark (Olivia), Sean Abley (Mike), Jay Costelo (Kennedy), Georgia Jean (Shelly), Victor López (Alex), Amy Seeley (Joanna), Bridgette Wright (Tanika), Sandy Lawson Jr (Lisa), Alisha Seaton (Andi), Andrew Pinon, Bob Koenig (Sullivan), Krista Pelen, Shanee Wilson, Staci Mallett, Rhoda Pell, Mari Marks, Timothy J. Hearl, Doug Prinzivalli, Tony Spatafora,  Shannon Lee, Erin Scott, Ray Tutano, Eddie Borey, Brad Taylor, John Carrozza, Jessica Jones, Erin Cowden, Gage Hubbard

Synopsis.

tour. Il a survécu après avoir été frappé par la foudre. A l’hôpital, un jeune et séduisant médecin, Craig (Matthew Montgomery)  est au petit soin et lui propose de le rejoindre dans un mystérieux cercle de foudroyés. Bill ne prend pas la chose au sérieux et est ravi de rentrer chez lui quelques temps plus tard. Mais petit à petit il réalise que sa vie ne pourra jamais plus être comme avant. Son corps réagit différemment, il se sent bizarre, il est comme attiré par la neige de la télévision. Dépassé par des sensations inconnues, Bill finit par partir à la découverte du fameux cercle. Il retrouve Craig avec qui il va commencer une relation à la fois très sexuelle, fusionnelle et romantique. Pendant leurs réunions, les foudroyés se confient et se livrent à une sorte de cérémonie durant laquelle ils se prennent tous ensemble des décharges électriques.

L’électricité devient alors une sorte de substitut, une drogue qui permet de se sentir régénéré. Bill découvre ainsi de nouveaux horizons, de nouvelles possibilités tandis que Craig s’installe dans son quotidien. Mais ces « shoots d’électricité » vont finalement le conduire à une certaine addiction. Après s’être greffé une prise au poignet, Bill réalise qu’il ne peut plus se passer du courant. Il aimerait être branché en permanence. Sa dépendance va faire ressortir ce qu’il y a de pire en lui… (Tadah !Blog)


Bande-annonce.

L'Assaut (2006)


2006
Titre original : 20,13
Portugal
Réalisateur : Joaquim Leitao
Drame, Guerre
114 mn

Distribution.

Marco D'Almeida (Alferes Gaio), Adriano Carvalho (Capitaine), Carla Chambel (Esperança), Maya Booth (Leonor), Ivo Canelas, Nuno Nunes (Capelão), Pedro Varela (Viegas), Quimbé, Lourenço Henriques, Marco Paiva, Manuel Melo (Maciel), Nuno Gil (Alferes Pizarro), Cândido Ferreira (Sergent Ferreirinha), Júlio César (Tenente-Coronel), Angélico Vieira (Vicente)

Synopsis.


Mozambique, 1969, un 24 décembre. Plongée dans le passé colonialiste trouble du Portugal. Le soldat Gaio ramène avec ses hommes un rebelle qu’on enferme dans une sorte de cachot. Le climat est tendu, certains se posent des questions sur une guerre injuste. Mais il n’y a pas que la guerre qui est au centre des préoccupations. Le capitaine Costa doit faire face à l’arrivée inattendue de sa femme pour les fêtes. Une épouse qu’il n’avait pas envie de voir. Et pour cause : Costa entretient depuis un moment une liaison cachée avec le jeune infirmier Vincente. Dans les parages également, la femme du médecin en chef qui semble complètement perturbée et qui prépare quelque chose dans son coin…

Alors que tout le monde a le cœur lourd, une fête de Noël est organisée. Une fête qui sera interrompue par une attaque de la guerilla. Durant la nuit, des hommes sont blessés mais surtout deux personnes sont retrouvées mortes, assassinées dans d’étranges circonstances : le prisonnier de guerre et l’infirmier Vincente. On trouve près de leur cadavre des citations de la Bible faisant référence à l’homosexualité comme une abomination passible de mort. Une enquête commence, le capitaine Costa est sur les nerfs…  (Tadah !Blog


Bande-annonce.

Whispering Moon (2006)


2006
Titre original : Das Flüstern des Mondes
Autriche
Réalisateur : Michael Satzinger
Thriller, Romance
97 mn

Distribution.

Franz Robert Ceeh (Circus principal), Mischa Fernbach (Seminariste), Dominik Hartel (Patrick), Margot Hruby, Rochus Millauer (Clown), Fabian Rudisser (Circus Boy), Julia Schwarz (Mo), Julian Stampfer (Jannis), Liane Wagner (Mère)

Synopsis.

Jannis et Patrick composent un duo de jeunes rebelles techno. Ils s’aiment comme des fous, mais l’amour n’est pas leur principale préoccupation. Les deux adolescents croient avoir découvert où se cache le réseau de terroristes responsable d’une série de meurtres perpétrés à l’aide de grenouilles venimeuses, dont sont victimes des politiciens locaux.

Release (2010)


2010
Grande-Bretagne
Réalisateur : Darren Flaxstone, Christian Martin
Drame
87 mn

Distribution.

Daniel Brocklebank (Father Gillie), Garry Summers (Martin), Bernie Hodges (Max), Wayne Virgo (Rook), Simon Pearce (Danny), Doug Kirby, Dymphna Skehill (Heather)

Synopsis :

Le Père Jack Gillie est emprisonné pour un crime. Ses co-détenus sont persuadés qu'il est pédophile. Un gardien, Martin, tente de le protéger, mais les deux hommes tombent amoureux et s'embarquent dans une liaison illicite et dangereuse...


Bande-annonce.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...