Followers

Homosexualité au cinéma


Homosexualité au cinéma

L’homosexualité au cinéma consiste à montrer au cinéma des situations où l'homosexualité, sous toutes ses formes, est présente et non-dissimulée.

Longtemps quasi-inexistante ou censurée, c'est une thématique qui ne s'est développée vraiment au cinéma qu'à partir des années 1960, marquées par la libération des mœurs.

Plus qu'en littérature peut-être, l'homosexualité a eu au cinéma une fonction marquée de revendication. Cela tient au fait que ce moyen d'expression s'est développé dans cette période de libération des mœurs, mais aussi peut-être à ce que les images permettent de toucher plus directement le public. Néanmoins, la présentation de l'homosexualité, sous toutes ses formes, ne se résume pas à son illustration ou à sa défense. Le tournant en ce domaine, grand-public, semble avoir été atteint en 2006 par Le Secret de Brokeback Mountain d'Ang Lee qui, par son succès mondial, le nombre impressionnant de récompenses et les réactions qu'il a déclenchées, a permis sans doute d'atteindre une nouvelle dimension à ce genre, un impact social avec un vaste écho. Deux ans plus tard, avec Harvey Milk de Gus Van Sant, pour lequel Sean Penn remporte l'Oscar du Meilleur acteur, « c'est le premier film hollywoodien grand public où le personnage est gay sans s'excuser de l'être ».

Les formes que peut prendre l'homosexualité au cinéma sont donc, de façon schématique, au nombre de trois :

* revendicatrice : c'est une fonction bien représentée à partir des années 1990. Citons en vrac Fucking Åmål, Before Night Falls, Memento Mori (qui peut paraître timide à des yeux occidentaux mais marque un grand pas en avant en Corée du Sud)

* esthétique : on a un prototype de cette homosexualité « distanciée » avec Persona d'Ingmar Bergman, où tout se résume à un jeu de reflets, d'ombres et d'illusions ; le même fonctionnement se retrouve dans Mulholland Drive de David Lynch

* jouissive : cette dernière fonction peut inspirer le meilleur comme le pire, du Théorème de Pier Paolo Pasolini au Caravaggio de Derek Jarman en passant par Tabou de Nagisa Ōshima. Il s'agit souvent (mais pas toujours) de films faits par des homosexuels pour un public homosexuel, ce qui les rend parfois un peu répétitifs.

Proches de la fonction revendicatrice mais un peu à part, certains films se contentent de montrer sans vraiment juger, comme My Beautiful Laundrette de Stephen Frears. (Wikipédia)

dimanche 9 décembre 2007

Jake Gyllenhaal


Jacob Benjamin Gyllenhaal, plus connu sous le nom de Jake Gyllenhaal, acteur américain né le 19 décembre 1980, à Los Angeles.
Biographie.
Sa famille
Il baigne dans le cinéma depuis sa plus tendre enfance puisque son père, Stephen Gyllenhaal, est un réalisateur et sa mère, Naomi Foner Gyllenhaal, est scénariste (nommée aux Oscars en 1989). Sa sœur, Maggie, est également une actrice reconnue qui joue à ses côtés dans Donnie Darko et dans A Dangerous Woman. Sa marraine n’est autre que Jamie Lee Curtis.
Jake descend donc du côté paternel de la famille Gyllenhall, appartenant à la noblesse suédoise, et du côté maternel, de la famille Achs, des juifs-américains de New York. Jake a été élevé dans la religion juive et a passé sa Bar Mitzvah dans un refuge pour SDF selon le souhait de ses parents, afin qu’il prenne conscience de son mode de vie privilégié.
Sa carrière
Jake a passé son diplôme de fin d’études secondaires au lycée de Harvard-Westlake en 1998 et a étudié pendant deux ans à l’Université de Columbia, avant de quitter les études pour mieux se consacrer à sa carrière d’acteur.
Il a fait ses débuts à l’écran à l’âge de 11 ans, où il jouait le fils de Billy Crystal dans City Slickers. Mais c’est en obtenant le rôle-titre de Donnie Darko, dans le film désormais devenu culte, qu’il a véritablement été révélé. Cette interprétation — d’un adolescent schizophrène pris d’hallucinations — a été encensée par les critiques, et lui a même rapporté une nomination aux Independent Spirit Awards.
Rapidement, il s’est établi comme une des étoiles montantes d’Hollywood, en enchaînant des rôles atypiques dans des longs-métrages tels que Lovely and Amazing, Bubble Boy, et The Good Girl, où il partageait l’affiche avec Jennifer Aniston. Toujours en 2002, il a fait ses débuts au théâtre, dans la pièce londonienne de Kenneth Lonergan, This is Our Youth, qui a également enthousiasmé les critiques.
En 2004, il était à l’affiche du Jour d’après (The Day After Tomorrow), aux côtés de Dennis Quaid, qui devint un énorme succès commercial. C’est, à ce jour, sa seule apparition dans une superproduction hollywoodienne. L’année 2005 s’est avérée être chargée pour le jeune acteur, où il a tourné trois films : Preuve irréfutable, avec Anthony Hopkins et Gwyneth Paltrow ; Jarhead – La Fin de l’innocence, réalisé par Sam Mendes, et enfin Le Secret de Brokeback Mountain, réalisé par Ang Lee. Ce dernier a connu un succès critique et public retentissant, faisant de Jake un des acteurs les plus prometteurs de sa génération. Sa performance lui a permis de remporter le BAFTA du meilleur second rôle ainsi qu'une nomination aux Oscars dans cette même catégorie. Son prochain film sera Zodiac, réalisé par David Fincher où il incarnera Robert Graysmith, auteur du best-seller Zodiac.
Sa vie privée
Sa vie privée a été intensément médiatisée, en raison de sa relation amoureuse de deux ans avec l’actrice Kirsten Dunst. C’est grâce à sa sœur Maggie qu’il a rencontré la jeune actrice, ils ont entamé une relation en septembre 2002 avant de rompre en juillet 2004. Il devait d’ailleurs remplacer Tobey Maguire dans le rôle de Peter Parker pour Spider-Man 2, mais celui-ci est finalement revenu sur sa décision. Jake faisait aussi partie des huit derniers candidats sélectionnés pour interpréter Bruce Wayne dans Batman Begins, mais le rôle a, au final, été confié à Christian Bale.
Jake a sympathisé récemment avec l’acteur Austin Nichols et avec de nombreuses actrices. Il déclare cependant dans une interview à Oprah Winfrey qu’il est toujours célibataire. Il compte parmi ses amis proches les actrices Natalie Portman, Bryce Dallas Howard, Adam Levine, leader des Maroon 5 (qu’il a connu dès l’école maternelle) et Peter Saarsgard, le petit ami de sa sœur et son partenaire dans Jarhead.
Il est le parrain de Mathilda, la petite fille de ses co-stars du Secret de Brokeback Mountain, Heath Ledger et Michelle Williams.
Les fans de Jake sont surnommés les « Gyllenhaalics ». Lors d'une interview donnée sur l'émission de télévision américaine The Morning Show, Jake a publiquement avoué diverses choses à propos de son récent film Le secret de Brokeback Mountain avec Heath Ledger. Ce qui l'inquiétait le plus, explique-t-il, était le fait qu'il devait tourner une scène nu avec son partenaire, où ses parties génitales seraient dévoilées à l'écran. Il conclut cette remarque avec un rire avant d'ajouter : « Ce n'était pas aussi horrible que ça en avait l'air. C'était même un peu amusant ! »
Filmographie.
1991 : La Vie, l'amour... les vaches, de Ron Underwood
1993 : A Dangerous Woman, de Stephen Gyllenhaal
1993 : Josh & S.A.M., de Billy Weber
1994 : Homicide, (Série Tv) - Saison 2 épisode : 1
1998 : Homegrown, de Stephen Gyllenhaal
2000 : Ciel d'Octobre, de Joe Johnston
2001 : Lovely & Amazing, de Nicole Holofcener
2001 : The Bubble Boy, de Blair Hayes
2002 : Donnie Darko, de Richard Kelly
2002 : Moonlight Mile, de Brad Silberling
2002 : Highway, de James Cox
2003 : Irréfutable, de John Madden
2003 : The Good Girl, de Miguel Arteta
2004 : Le Jour d'après, de Roland Emmerich
2004 : Jiminy Glick in Lalawood, de Vadim Jean
2005 : Jarhead, de Sam Mendes
2007 : Zodiac, de David Fincher
2008 : Détention secrète, de Gavin Hood
2008 : Nautica, de Stephen Hopkins
Prochainement : Nailed, de David O. Russell
Prochainement : Brothers, de Jim Sheridan
Prochainement : Untitled Moon Project, de Doug Liman

Heath Ledger


Heathcliff Andrew Ledger (né le 4 avril 1979 à Perth), acteur australien, d'origine irlandaise et écossaise.
Biographie.
Fils d'un ingénieur et d'une prof de français, Heath Ledger qui doit son prénom à un personnage d'Emily Brontë, est élève à la Guildford Grammar School, où il reçoit une formation sportive et artistique poussée : capitaine de l'équipe de théâtre, coordinateur de l'équipe de danse, il reçoit entre autres un prix de comédie et une récompense en hockey sur gazon...Après une première apparition, enfant, dans Clowning Around en 1992, Heath Ledger se fait remarquer dans des séries, notamment Sweat, dans lequel il incarne un cycliste gay. Parti tenter sa chance à Sydney à 16 ans, il obtient bientôt des rôles principaux, d'abord dans son pays natal (Two hands, 1999), puis aux Etats-Unis (la comédie romantique 10 Bonnes Raisons de te larguer, 2000). Cet acteur très physique, qui incarna un prince celte dans la série Roar aux côtés des débutantes Keri Russell et Vera Farmiga, obtient le rôle-titre de la comédie médiévale Chevalier (2001).Fils de Mel Gibson (The Patriot, 2000) puis de Billy Bob Thornton (A l'ombre de la haine), le beau gosse Heath Ledger, roi du surf dans Les Seigneurs de Dogtown, enchaîne les (premiers) rôles de composition, du bandit Ned Kelly à l'officier britannique de Frères du désert. Valeur montante d'Hollywood, il campe en 2004 un cow-boy viril qui s'éprend de Jake Gyllenhaal dans Brokeback Mountain d'Ang Lee -un rôle périlleux, refusé par nombre de stars, qui lui vaudra une nomination à l'Oscar. N'aimant rien tant que la métamorphose physique, il se glisse ensuite dans la peau de personnages réels ou imaginaires, qui ont en commun de charrier de puissantes mythologies : un des deux Frères Grimm (pour Terry Gilliam), Casanova (version Lasse Hallström), Bob Dylan (revisité par Todd Haynes en 2007) ou le Joker (The Dark Knight de Nolan, 2008).
Filmographie.
1988 : Summer Bay (Série Tv) Saison 1
1992 : Clowning Around, de George Whaley
1997 : Paws, de Karl Zwicky
1997 : Blackrock, de Steven Vidler
1997 : Roar
1998 : Home and Away
1999 : Two Hands, de Gregor Jordan
2000 : 10 Bonnes Raisons de te larguer, de Gil Junger
2000 : The Patriot, le chemin de la liberté, de Roland Emmerich
2001 : Chevalier, de Brian Helgeland
2001 : Monster's Ball
2002 : The Four Feathers
2002 : Ned Kelly, de Gregor Jordan
2002 : A l'ombre de la haine, de Marc Forster
2003 : Frères du désert, de Shekhar Kapur
2003 : Le Purificateur, de Brian Helgeland
2005 : Casanova, de Lasse Hallström
2005 : Les Frères Grimm, de Terry Gilliam
2005 : Brokeback Mountain, de Ang Lee
2005 : Candy, de Neil Armfield
2005 : Les Seigneurs de Dogtown, de Catherine Hardwicke
2007 : I'm Not There, de Todd Haynes
2008 : The Dark Knight, de Christopher Nolan
Prochainement : The imaginarium of Doctor Parnassus, de Terry Gilliam
Prochainement : Tree of Life, de Terrence Malick

Ang Lee


Ang Lee, réalisateur, producteur et scénariste taïwanais né le 23 octobre 1954 à Pingtung (Taiwan). Il travaille aujourd'hui majoritairement aux États-Unis.
Biographie.
Originaire de Taiwan, Ang Lee a étudié le théâtre dans son pays natal avant de s'installer aux Etats-Unis en 1978. Il y poursuit ses études d'art dramatique à l'université de l'Illinois, dont il est licencié. Après avoir complété sa formation par un cursus de production cinéma à l'université de New York, où il a réalisé Fine Line, un moyen métrage primé lors du Festival du film de l'université, et obtenu le Golden Harvest taiwanais du meilleur film pour Dim Lake, il passe enfin au long métrage en 1992. Tui shou, qui est présenté au Festival du Film de Berlin est distingué par le prix du meilleur film à l'Asian-Pacific Film Festival. C'est aussi le premier volet d'une trilogie baptisée Father knows best.Un an plus tard, Ang Lee signe Garçon d'honneur. Ce deuxième volet remporte l'Ours d'Or à Berlin et est nommé à l'Oscar et au Golden Globe du meilleur film étranger. L'année suivante, pour Salé sucré qui clôt par ailleurs sa trilogie, le cinéaste est une nouvelle fois cité pour ces deux prestigieux trophées.En 1995, Ang Lee change de registre et bénéficie d'une distribution prestigieuse pour Raison et sentiments qu'interprètent Emma Thompson, Kate Winslet, Alan Rickman et Hugh Grant. Adapté du roman de Jane Austen par Emma Thompson, le film obtient sept citations à l'Oscar et remporte celui du meilleur scénario. Couvert de récompenses, il reçoit également les Golden Globe du meilleur film et du meilleur scénario d'adaptation, avant de remporter l'Ours d'Or au Festival de Berlin en 1996.Ang Lee signe ensuite The Ice storm, chronique douce-amère de la décomposition de la cellule familiale à l'époque du Watergate et de la libération sexuelle, avec notamment Kevin Kline, Joan Allen et Sigourney Weaver, et qui sera l'un des plus importants succès américains de l'année. Dans son film suivant, Chevauchée avec le diable, le réalisateur dirige Tobey Maguire avec la Guerre de Sécession pour toile de fond. Pour Tigre et dragon, Ang Lee retrouve ses racines avec une intrigue qui se déroule au coeur de la Chine antique. Dans la plus pure tradition du Wu-xia-pian, Tigre et dragon est un succès mondial qui permet à Ang Lee de remporter l'Oscar du meilleur film étranger et le Golden Globe du meilleur réalisateur. Fort de cette réussite, le réalisateur se voit proposer l'adaptation de l'un des personnages phares de l'univers Marvel : Hulk. Sorti en 2003 avec Eric Bana en tête d'affiche, le film deçoit pourtant les critiques. Ang Lee décide alors de s'éloigner des blockbusters et tourne Le Secret de Brokebac Mountain, l'histoire d'un amour impossible entre deux cow-boys, adapté d'une nouvelle d'Annie Proulx et porté par deux valeurs montantes d'Hollywood, Heath Ledger et Jake Gyllenhaal. Le réalisateur renoue alors avec le succès critique et remporte le Lion d'Or à la Mostra de Venise en 2005.
Filmographie.
Producteur
1992 : Pushing Hands (Tui Shou)
1993 : Garçon d'honneur (Hsi yen)
1995 : Shao nu xiao yu, de Sylvia Chang
1997 : Ice Storm (The Ice Storm)
2000 : Tigre et dragon (Wo hu cang long)
2003 : One last ride, de Tony Vitale (producteur exécutif)
2005 : The Hands of Shang-Chi, de Woo-ping Yuen
Réalisateur
1992 : Pushing Hands (Tui Shou)
1993 : Garçon d'honneur (The Wedding Banquet)(Hsi yen)
1994 : Salé sucré (Yin shi nan nu)
1995 : Raison et sentiments (Sense and Sensibility)
1997 : Ice Storm (The Ice Storm)
1999 : Chevauchée avec le diable (Ride with the Devil)
2000 : Tigre et dragon (Wo hu cang long)
2001 : The Hire : Chosen (court-métrage de 11 minutes pour le constructeur automobile BMW)
2003 : Hulk
2005 : Le Secret de Brokeback Mountain (Brokeback Mountain)
2007 : Lust, caution (64e Mostra)
Scénariste
1992 : Pushing Hands (Tui Shou) (co-écrit avec James Schamus)
1993 : Garçon d'honneur (Hsi yen) (co-écrit avec Neil Peng et James Schamus)
1994 : Salé sucré (Yin shi nan nu) (co-écrit avec James Schamus et Hui-Ling Wang)
1995 : Shao nu xiao yu, de Sylvia Chang (co-écrit avec Sylvia Chang, d'après un roman de Geling Yan)
2001 : Tortilla soup, de María Ripoll (une des premières version du scénario, réécrit par la suite)
Nominations et récompenses
Ours d'or du meilleur film en 1993 pour Garçon d'honneur
Coup de cœur LTC au Festival du cinéma américain de Deauville 1993 pour Garçon d'honneur
Ours d'or du meilleur film en 1996 pour Raison et sentiments
Nominé à l'Oscar du meilleur film en 2000 pour Tigre et dragon
Nominé à l'Oscar du meilleur réalisateur en 2000 pour Tigre et dragon
Golden Globe du meilleur réalisateur en 2001 pour Tigre et dragon
Prix du meilleur film et meilleur réalisateur lors des Hong Kong Film Awards 2001 pour Tigre et dragon
Lion d'or à la 62e Mostra de Venise pour Brokeback Mountain 2005.
Golden Globe du meilleur réalisateur en 2006 pour Brokeback Mountain
Oscar du meilleur réalisateur en 2005 pour Brokeback Mountain.
Lion d'or à la 64e Mostra de Venise pour Lust, caution
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...