Followers

Homosexualité au cinéma


Homosexualité au cinéma

L’homosexualité au cinéma consiste à montrer au cinéma des situations où l'homosexualité, sous toutes ses formes, est présente et non-dissimulée.

Longtemps quasi-inexistante ou censurée, c'est une thématique qui ne s'est développée vraiment au cinéma qu'à partir des années 1960, marquées par la libération des mœurs.

Plus qu'en littérature peut-être, l'homosexualité a eu au cinéma une fonction marquée de revendication. Cela tient au fait que ce moyen d'expression s'est développé dans cette période de libération des mœurs, mais aussi peut-être à ce que les images permettent de toucher plus directement le public. Néanmoins, la présentation de l'homosexualité, sous toutes ses formes, ne se résume pas à son illustration ou à sa défense. Le tournant en ce domaine, grand-public, semble avoir été atteint en 2006 par Le Secret de Brokeback Mountain d'Ang Lee qui, par son succès mondial, le nombre impressionnant de récompenses et les réactions qu'il a déclenchées, a permis sans doute d'atteindre une nouvelle dimension à ce genre, un impact social avec un vaste écho. Deux ans plus tard, avec Harvey Milk de Gus Van Sant, pour lequel Sean Penn remporte l'Oscar du Meilleur acteur, « c'est le premier film hollywoodien grand public où le personnage est gay sans s'excuser de l'être ».

Les formes que peut prendre l'homosexualité au cinéma sont donc, de façon schématique, au nombre de trois :

* revendicatrice : c'est une fonction bien représentée à partir des années 1990. Citons en vrac Fucking Åmål, Before Night Falls, Memento Mori (qui peut paraître timide à des yeux occidentaux mais marque un grand pas en avant en Corée du Sud)

* esthétique : on a un prototype de cette homosexualité « distanciée » avec Persona d'Ingmar Bergman, où tout se résume à un jeu de reflets, d'ombres et d'illusions ; le même fonctionnement se retrouve dans Mulholland Drive de David Lynch

* jouissive : cette dernière fonction peut inspirer le meilleur comme le pire, du Théorème de Pier Paolo Pasolini au Caravaggio de Derek Jarman en passant par Tabou de Nagisa Ōshima. Il s'agit souvent (mais pas toujours) de films faits par des homosexuels pour un public homosexuel, ce qui les rend parfois un peu répétitifs.

Proches de la fonction revendicatrice mais un peu à part, certains films se contentent de montrer sans vraiment juger, comme My Beautiful Laundrette de Stephen Frears. (Wikipédia)

jeudi 10 février 2011

Guillaume Canet

Guillaume Canet, né le 10 avril 1973 à Boulogne-Billancourt en France, est un acteur, réalisateur, producteur associé, scénariste, dialoguiste et adaptateur français.


Il est passé par une carrière au théâtre puis à la télévision avant d'arriver dans son domaine de prédilection qu'est le cinéma. Une fois arrivé devant la caméra, Guillaume Canet a joué dans plusieurs films comme Joyeux Noël, Jeux d'enfants et La Plage. Puis, en 2006, il s'est tourné vers l'écriture et la réalisation avec Ne le dis à personne et a remporté le César du meilleur réalisateur la même année.

Biographie.

Guillaume Canet voit le jour le 10 avril 1973 à Boulogne-Billancourt, près de Paris, de parents Pieds-Noirs d'Algérie. Comme ses parents sont éleveurs de chevaux (ils possèdent un haras) dans la région de Rambouillet, il veut être cavalier de saut d'obstacles, mais interrompt cette carrière professionnelle à cause d'une chute à l'âge de dix-huit ans. Lors d'un concours, alors qu'il arrivait sur un obstacle et ayant prévu un certain nombre de foulées, le cheval est parti une foulée trop tôt, il est donc arrivé à l'entrée de l'obstacle (oxer). Les deux sont tombés, malheureusement, le cheval s'est relevé sur lui.

Carrière.

Passionné par la comédie et l'art dramatique, Guillaume Canet s'inscrit au Cours Florent puis se fait remarquer au théâtre. Il joue ainsi dans la pièce La Ville dont le prince est un enfant d'Henry de Montherlant aux côtés de Christophe Malavoy.

Après quelques publicités pour la télévision et des téléfilms ainsi que des séries télévisées, il fait sa première apparition au cinéma, en 1995, dans le court-métrage Le Fils unique de Philippe Landoulsi, puis, deux ans après, se lance avec l'acteur Jean Rochefort dans le thriller Barracuda de Philippe Haim, ce qui lui vaut un Prix d'interprétation du Festival de Saint-Jean-De-Luz en 1999. Il est à nouveau nommé pour le césar du meilleur espoir masculin pour En Plein Cœur (1998) de Pierre Jolivet. La même année, Guillaume Canet entame la comédie Je règle mon pas sur le pas de mon père de Rémi Waterhouse, dans laquelle il joue le rôle du fils de Jean Yanne, avant de partir à l'étranger avec Virginie Ledoyen donnant la réplique à Leonardo DiCaprio pour joindre Danny Boyle sur La Plage.

Le réalisateur Andrzej Zulawski choisit Guillaume pour être le reporter écorché vif dans La Fidélité (2000) avec Sophie Marceau. Puis il joue dans The Day the Ponies Come Back de Jerry Schatzberg, et l'année suivante dans Les Morsures de l'aube d'Antoine de Caunes, le thriller fantastique Vidocq de Pitof et le drame historique Le Frère du Guerrier de Pierre Jolivet.

Premier long-métrage.

Même s'il a tourné auparavant des courts-métrages, il offre son premier rôle au cinéma à sa femme, ancien mannequin allemand, Diane Kruger dans son premier long-métrage Mon Idole dont il est également le scénariste et le producteur associé qui va attirer plus de cinq cent mille spectateurs en 2002.

Dès 2003, il reprend son métier d'acteur pour le film romantico-dramatique Jeux d'enfants de Yann Samuell, la comédie Narco de Gilles Lellouche et Tristan Aurouet, le drame Joyeux Noël de Christian Carion, L'Enfer de Danis Tanovic, Un ticket pour l'espace d'Eric Lartigau...

Il tourne en 2006 son second long-métrage Ne le dis à personne avec François Cluzet et Kristin Scott Thomas, une adaptation du roman du même titre de Harlan Coben traduit en vingt-sept langues et vendu à plus de six millions d'exemplaires dans le monde. Ce film connait un succès international et lui remporte un César du meilleur réalisateur et un Prix Jacques Deray.

Depuis Ne le dis à personne qui a séduit outre-atlantique, Guillaume a tourné Les Petits Mouchoirs (sortie le 20 octobre 2010) et travaille sur un nouveau thriller dont la réalisation se déroulera aux États-Unis avec James Gray, scénariste de La nuit nous appartient (2007).

Vie privée.

Guillaume Canet a également retenu l'attention en raison de sa vie personnelle. En effet, il était auparavant marié à l'actrice Diane Kruger, mais après leur divorce, en 2006, il a commencé une relation avec Marion Cotillard. Depuis, leur couple est suivi de près par les médias. Le 10 janvier 2011, ils confirment au magazine américain US Weekly, via le porte-parole de Marion Cotillard, qu'ils attendent leur premier enfant pour le printemps 2011.

Filmographie.

  * 1994 La Colline aux mille enfants (Téléfilm)
  * 1994 Jeanne (Téléfilm)
  * 1995 Ils n'ont pas 20 ans (Téléfilm)
  * 1995 Le Juge est une femme (Série télévisée, saison 1, épisode 3 : Le Secret de Marion)
  * 1995 Le Fils unique (Court-métrage. Première apparition au cinéma)
  * 1996 17 ans et des poussières (Téléfilm)
  * 1996 Sans regret (Court-métrage. Première réalisation) (Réalisateur)
  * 1996 Le Voyage de Pénélope (Téléfilm)
  * 1996 Je m'appelle Régine (Téléfilm)
  * 1996 Le Cheval de cœur (Téléfilm)
  * 1997 Pardaillan (Téléfilm)
  * 1997 Barracuda (Prix d'interprétation du Festival de Saint-Jean-De-Luz en 1999)
  * 1997 La Vocation d'Adrienne (Série télévisée, saison 1, épisode 1)
  * 1998 Je taim (Court-métrage) (Réalisateur)
  * 1998 Sentimental Education
  * 1998 En plein cœur (Nommé au César du meilleur espoir masculin)
  * 1999 Trait d'union (Court-métrage)
  * 1999 Le Porteur de destins  (Téléfilm)
  * 1999 Je règle mon pas sur le pas de mon père
  * 2000 J'peux pas dormir (Court-métrage) (Réalisateur)
  * 2000 La Plage (Premier film à l'étranger)
  * 2000 La Fidélité
  * 2000 Scénarios sur la drogue (Court-métrage Avalanche) (Réalisateur)
  * 2000 The Day the Ponies Come Back
  * 2001 Les Morsures de l'aube
  * 2001 Vidocq
  * 2002 Le Frère du guerrier
  * 2002 Mille millièmes, fantaisie immobilière
  * 2002 Mon idole Bastien (Premier long-métrage. Producteur associé) (Réalisateur)
  * 2003 Jeux d'enfants
  * 2003 Les Clefs de bagnole
  * 2004 Electrochoc (Téléfilm de 1995 a tardivement été diffusé)
  * 2004 Narco
  * 2005 Joyeux Noël
  * 2005 L'Enfer
  * 2006 Un ticket pour l'espace
  * 2006 Cars Flash McQueen (Voix off)
 * 2006 Ne le dis à personne Philippe Neuville (César du meilleur réalisateur Prix Jacques Deray) (Réalisateur)
  * 2007 Ensemble, c'est tout
  * 2007 Darling  
  * 2007 La Clef
  * 2008 Les Liens du sang
  * 2008 La clé du problème
  * 2008 Voyage d'affaires
  * 2008 La famille Suricate (Voix off).
  * 2009 Espion(s)
  * 2009 L'affaire Farewell
  * 2009 Le Dernier Vol
  * 2010 Les Petits Mouchoirs (Réalisateur)
  * 2010 Last Night Alex Mann
  * 2011 Une vie meilleure

Clips.

  * 2009 Sunday with a Flu, interprété par Yodelice. (réalisateur)
  * 2010 Amssétou, interprété par Matthieu Chedid. (réalisateur)

Musique.

  * Il a posé un morceau de guitare sur la chanson Nos Futurs du 3e album de Jenifer, Lunatique.

Théâtre.

  * Le monde entier m'attend, mise en scène Marc Quentin
  * Si l'on contait Daudet, mise en scène Evelyne Charnay
  * 1993 : La Ville dont le prince est un enfant d'Henry de Montherlant, mise en scène Pierre Boutron, Théâtre Hébertot
  * 1995 : Grande École de Jean-Marie Besset, mise en scène Patrice Kerbrat, Théâtre 14 Jean-Marie Serreau
  * 1997 : Les Enfants du paradis de Jacques Prévert, mise en scène Marcel Maréchal, Théâtre du Rond-Point

Nominations.

  * 1999 : Nomination au César du meilleur espoir masculin pour En plein cœur.
  * 2003 : Nomination au César de la meilleure première œuvre de fiction pour Mon Idole.
  * 2007 : Nomination au César de la meilleure adaptation pour Ne le dis à personne
  * 2007 : Nomination au César du meilleur film pour Ne le dis à personne

Récompenses.

  * 1999 : Prix d'interprétation du Festival de Saint-Jean-De-Luz pour Barracuda.
  * 2000 : Prix Jean-Gabin
  * 2007 : Swan d'Or du meilleur acteur au Festival du film de Cabourg pour Ensemble c'est tout
  * 2007 : César du meilleur réalisateur pour Ne le dis à personne.
  * 2007 : Prix Jacques Deray pour Ne le dis à personne.
  * 2007 : Globe de cristal pour Ne le dis à personne
  * 2007 : Prix Lumière du meilleur film pour Ne le dis à personne


Sources : Wikipédia

J.Cassoni (Cory)

J.Cassoni
Modèle : Cory







Photos : BeautifulMag

Defying Gravity (1997)


1997
USA
Réalisateur : John Keitel
Drame
93 mn

Distribution :

Daniel Chilson (John 'Griff' Griffith), Niklaus Lange (Todd Bentley), Don Handfield (Pete Bradley), Linna Carter (Denetra Washington), Seabass Diamond (Matthew 'Doogie' McDougal), Lesley Pedersen (Heather), Ryan Tucker (Gary Buchanan), Nicki Aycox (Gretchen), Laura Fox (Mrs. Bradley), Kevin Patrick Wright (Mr. Bradley), Matt Steveley (Stewy Hanson), David Tuchman (Logan Franklin)

Synopsis :

Sur un campus américain Griff est le mec populaire par excellence. Sportif, viril, très mec...il a un secret : Pete. Mais il ne veut pas sortir du placard et l'agression de Pete va tout remettre en question.

Griff (Daniel Chilson) est un des mecs le plus populaire du campus. Mais il vit dans le placard avec un énorme secret : Pete (Don Handfield). Désorienté après l'ultimatum que lui lance Pete, il décide de rompre. Mais Pete se fait tabasser par une bande d'étudiants. Agression homophobe qui l'envoie à l'hopital dans le coma. Griff commence à réaliser ses vrais sentiments et la longue route vers la guérison sera dure des deux côtés du couple qui vacille. Et c'est bizarrement de son meilleur pote hétéro Todd (Niklaus Lange) que va venir une main secourable.

Rapport à l'homosexualité.  

Réflexion sur le coming out, la vie de couple et les agressions homophobes.

Note.

Defying Gravity représente ce que le cinéma indépendant gay américain peut donner de meilleur : honnête, frais, généreux envers ses personnages et en phase avec ce que beaucoup d'entre nous peuvent éprouver lors d'un coming out envers son entourage.

Evitant les clichés inhérents à beaucoup de productions plus grand public, il n'hésite pas à prendre à bras le corps des thèmes aussi larges et délicats que le coming out, les agressions homophobes, les implications de la vie de couple. Il est réalisé avec suffisamment de maturité et de conviction pour emporter l'adhésion de chaque spectateur, quelle que soit son orientation sexuelle.

Image 2La subtilité reste le moteur principal du film, tant l'approche du douloureux processus d'acceptation de l'homosexualité de Griff est traitée par touches successives à travers les yeux de son meilleur ami hétérosexuel. Un très beau film sur l'absence de frontière dans une amitié totale et la difficulté de s'accepter soi et ses sentiments les plus profonds. (Media G)


  

Bande-annonce.

De-Lovely (2003)


2003
USA
Réalisateur : Irwin Winkler
Biopic, Drame, Musical
125 mn

Distribution :

Kevin Kline (Cole Porter), Ashley Judd (Linda Lee Porter), Jonathan Pryce (Gabe), Kevin Mcnally (Gerald Murphy), Sandra Nelson (Sara Murphy), Alanis Morissette (Une Chanteuse), Sheryl Crow (Une Chanteuse - ''begin The Beguine''), Elvis Costello (Un Chanteur - ''let'S Misbehave''), Robbie Williams (Un Chanteur Au Mariage), Diana Krall (Une Chanteuse), Vivian Green (Une Chanteuse - ''love For Sale''), Lara Fabian (Une Chanteuse - ''so In Love'').

Synopsis :

Un portrait musical du compositeur américain Cole Porter, émaillé d'une multitude de ses inoubliables chansons. Ce dernier se représente son passé à la manière d'un de ses grands spectacles musicaux, en faisant défiler sur la scène de sa mémoire les personnages et événements qui l'ont marqué. A travers des succès légendaires comme Night and Day, It's De-Lovely et In the Still of the Night, s'éclaire la vie profuse, excessive et sophistiquée de Porter - notamment les relations complexes qu'il entretint avec son épouse et muse Linda Lee Porter.

Kanbrik (2008)


2008
France
Réalisateurs : Hervé Joseph Lebrun, Remy Van Heugten, Tawfik Abu Wael, Louis Dupont, Lamia Naji
Compilation de Courst-métrages
114 mn

Synopsis :


" Cette compilation de courts métrages documentaires et de fictions est cimentée par le regard qu'elle porte sur la condition des homosexueles maghrébins. Prostitués, amants furtifs ou jeunes hommes solitaires, ils ont tous en commun l'obligation terrible de vivre dans une clandestinitié parfois punie avec une ahurissante sévérité. De quoi frémir de terreur et de solidarité fraternelle". (Têtu, Novembre 2008)

  * Vux de Lamia Naji (Maroc, 2005, 3 min.) Un bijou cinématographique sur l’ambiguïté du genre, venant d’un pays dont on n’attend pas une telle audace... Un film d'une grande beauté esthétique.

  * Kanbrik ou Le Proscrit d'Allah de Hervé Joseph Lebrun (France, 2007, 8 min.) Un jeune homme pense à son amant assassiné. Les paysages de l'Atlas marocain et les chants du muezzin rythment cette parabole de l'amour disparu. Un conte poétique qui traite de l’impossibilité d'être homosexuel dans les pays musulmans qui pratiquent la charia...

  * Journal d'un Prostitué de Tawif Abu Wael (Palestine, 2001, 14 min.) S’inspirant du Pain nu de Mohamed Choukri, l’auteur raconte la nuit d’un jeune Palestinien qui se prostitue à Tel-Aviv. Parallèlement à ses activités sexuelles surgissent les images sensuelles de son enfance dans son village palestinien…

  * Etre de Louis Dupont (France, 2006, 23 min.) Louis se rend en Algérie afin de faire un reportage sur la jeu- nesse de ce pays. Il rencontre des garçons étonnants qui peu à peu se confient à lui... Le premier film sur l’homosexualité en Algérie.

  * Shahram et Abbas de Remy Van Heugten (Pays-Bas, 2006, 35 min.) Pour obtenir l'asile politique, deux Iraniens font croire qu’ils sont gays. Dans leur centre, ils croisent un autre Iranien qui lui est vraiment gay... Une comédie amère qui nous invite à réfléchir sur la persécution des homosexuels en Iran...

Buenos Aires Zero Degree (1999)


1999
Titre original : Sip si ling dou - cheun gwong tsa sit
Hong Kong
Réalisateurs : Pung-Leung Kwan
Documentaire
77 mn

Distribution :

Wong Kar-Wai, Chen Chang, Leslie Cheung, Shirley Kwan, Tony Leung Chiu Wai

Synopsis :

Avec une caméra, Tony Leung retourne en Argentine sur les lieux du tournage de Happy Together, le chef d’œuvre de Wong Kar-Wai, dont il est l’acteur principal. Buenos Aires Zero Degree, est un film somptueux sur le cinéma, et l’exil, ayant pour toile de fond l’amour fort entre deux hommes, un film où les frontières entre documentaire et fiction n’existent plus.« Les films naissent de la vie, mais les films ne sont pas toute ma   vie ... » déclare Wong Kar-Wai, à la fois acteur et narrateur.

Mil nubes (2003)


2003
Mexique
Réalisateur : Julián Hernández
Drame Romance
80 mn

Distribution :

Salvador Alvarez (Susana), Gloria Andrade, Llane Fragoso (Mirella), Martha Gómez (Martha), Rosa María Gómez (Mary), Manuel Grapain Zaquelarez (Jorge), Marcos Hernández, Salvador Hernández (Antonio), Perla De La Rosa (Anna),  Miguel Loaiza (Adrián), Pablo Molina (Andrés), Mario Oliver (Umberto), Juan Carlos Ortuño (Gerardo), Clarissa Rendón (Nadia), Pilar Ruíz (Lola), Martin Solís, Juan Carlos Torres (Bruno)

Extrait.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...