Followers

Homosexualité au cinéma


Homosexualité au cinéma

L’homosexualité au cinéma consiste à montrer au cinéma des situations où l'homosexualité, sous toutes ses formes, est présente et non-dissimulée.

Longtemps quasi-inexistante ou censurée, c'est une thématique qui ne s'est développée vraiment au cinéma qu'à partir des années 1960, marquées par la libération des mœurs.

Plus qu'en littérature peut-être, l'homosexualité a eu au cinéma une fonction marquée de revendication. Cela tient au fait que ce moyen d'expression s'est développé dans cette période de libération des mœurs, mais aussi peut-être à ce que les images permettent de toucher plus directement le public. Néanmoins, la présentation de l'homosexualité, sous toutes ses formes, ne se résume pas à son illustration ou à sa défense. Le tournant en ce domaine, grand-public, semble avoir été atteint en 2006 par Le Secret de Brokeback Mountain d'Ang Lee qui, par son succès mondial, le nombre impressionnant de récompenses et les réactions qu'il a déclenchées, a permis sans doute d'atteindre une nouvelle dimension à ce genre, un impact social avec un vaste écho. Deux ans plus tard, avec Harvey Milk de Gus Van Sant, pour lequel Sean Penn remporte l'Oscar du Meilleur acteur, « c'est le premier film hollywoodien grand public où le personnage est gay sans s'excuser de l'être ».

Les formes que peut prendre l'homosexualité au cinéma sont donc, de façon schématique, au nombre de trois :

* revendicatrice : c'est une fonction bien représentée à partir des années 1990. Citons en vrac Fucking Åmål, Before Night Falls, Memento Mori (qui peut paraître timide à des yeux occidentaux mais marque un grand pas en avant en Corée du Sud)

* esthétique : on a un prototype de cette homosexualité « distanciée » avec Persona d'Ingmar Bergman, où tout se résume à un jeu de reflets, d'ombres et d'illusions ; le même fonctionnement se retrouve dans Mulholland Drive de David Lynch

* jouissive : cette dernière fonction peut inspirer le meilleur comme le pire, du Théorème de Pier Paolo Pasolini au Caravaggio de Derek Jarman en passant par Tabou de Nagisa Ōshima. Il s'agit souvent (mais pas toujours) de films faits par des homosexuels pour un public homosexuel, ce qui les rend parfois un peu répétitifs.

Proches de la fonction revendicatrice mais un peu à part, certains films se contentent de montrer sans vraiment juger, comme My Beautiful Laundrette de Stephen Frears. (Wikipédia)

mercredi 15 décembre 2010

Lionel André

Florent Ré



On vous avait promis une petite surprise de la part de Lionel André. L'heure est venue de la dévoiler : voici en exclusivité des premiers extraits du calendrier officiel de Florent Ré, la petite bombe du programme "Qui veut épouser mon fils" ! Lionel André a sélectionné à cette occasion les meilleurs clichés qu'il a réalisés avec le désormais célèbre plombier-stripteaseur marseillais durant l'année 2010. Il y a du très habillé, mais aussi du très dénudé...


Comme à son habitude, le photographe Lionel André agrémente ces images d'un making of tout aussi bénéfique pour vos yeux. Et pour commander votre calendrier, rendez-vous sur le site officiel de Florent Ré ! [prix : 19 euros]














Sources : Comme des Garçons 


Florent & Greg


Vous êtes nombreux à avoir apprécié la plastique scandaleuse de Florent et la façon dont Lionel André la couchait sur papier glacé (revoir notre article sur le calendrier "Boys 2011"). Nous avons donc cherché à savoir si le photographe marseillais avait réalisé d'autres images du candidat de l'émission "Qui veut épouser mon fils ?" (actuellement sur TF1) susceptibles de vous intéresser... Hallelujah, la réponse est oui ! Le photoshoot a eu lieu l'été dernier et Florent était accompagné de Greg, l'un de ses potes strip-teaseurs.







Sources : A Cause des Garçons

Boy's Choir (2000)


2000
Titre original : Dokuritsu shonen gasshoudan
Japon
Réalisateur : Akira Ogata
Drame
125 mn

Distribution :

Atsushi Itô (Michio Yanagida), Sora Tôma (Yasuo Ito), Teruyuki Kagawa (Seino), Ryoko Takizawa (Satomi), Ken Mitsuishi Ken Mitsuishi,  Reita Serizawa (Tanaka), Jun Kunimura, Shigeru Izumiya (Kiba), Kihachi Okamoto, Kae Minami, Osamu Shigematu

Synopsis :

Après la mort de son père, Michio est envoyé dans un lointain orphelinat catholique pour garçons. Gêné et incapable de s’exprimer sans bégayer, il trouve três difficile de s’habituer à son nouvel environnement. Yasu, l’étoile soprano dans la chorale de l’école, l’aide à s’évader, mais le convainc de revenir à l’orphelinat et de joindre la chorale. Les deux garçons deviennent les meilleurs amis. Mais lors d’une répétition à une école voisine pour filles, Yasu devient jaloux de Michio qui est soudainement fasciné par le sexe opposé. Afin de laisser libre cours à sa frustration, Yasu passe l’été à manifester dans des marches contre la guerre à Tokyo. Lorsqu’il revient à l’école à l’automne, il découvre avec horreur que sa voix angélique a changé...

Burlesk King (1999)


1999
Philippines
Réalisateur : Mel Chionglo
Drame
109 mn

Distribution :

Rodel Velayo (Harry), Leonardo Litton (James), Elizabeth Oropesa (Betty), Raymond Bagatsing (Mario), Cherry Pie Picache (Aileen), Gino Ilustre (Michael), Nini Jacinto (Brenda), Joonee Gamboa (Miong), Joel Lamangan (Odette), Tonio Ortigas (Leo), Ross Rival, Frannie Zamora, Joseph Buncalan, Arthur Cassanova

Synopsis :

Fils d'une prostituée philippine et d'un soldat américain, Harry a été abandonné par ses parents. Après une enfance difficile à Olongapo, une ancienne base américaine, il quitte cette ville avec son meilleur ami, James, pour aller mener la belle vie à Manille. Tous deux logent chez la sœur lesbienne de James, et tombent très vite dans l'argent facile de la prostitution. Mais, malgré l'argent, le sexe, et même malgré sa relation amoureuse avec une jeune et jolie prostituée, Harry demeure obsédé par le désir de se venger de ce père qui l'a maltraité quand il était enfant…

Cover boy : L'ultima rivoluzione (2007)


2007
Italie
Réalisateur : Carmine Amoroso
Drame
93 mn

Distribution :

Eduard Gabia (Ioan), Luca Lionello (Michele), Chiara Caselli (Laura), Luciana Littizzetto, Francesco Dominedò (Mimmo), Gabriel Spahiu, Alina Petrescu, Razvan Cacoveanu, Rolando Matsangos

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...