Followers

Homosexualité au cinéma


Homosexualité au cinéma

L’homosexualité au cinéma consiste à montrer au cinéma des situations où l'homosexualité, sous toutes ses formes, est présente et non-dissimulée.

Longtemps quasi-inexistante ou censurée, c'est une thématique qui ne s'est développée vraiment au cinéma qu'à partir des années 1960, marquées par la libération des mœurs.

Plus qu'en littérature peut-être, l'homosexualité a eu au cinéma une fonction marquée de revendication. Cela tient au fait que ce moyen d'expression s'est développé dans cette période de libération des mœurs, mais aussi peut-être à ce que les images permettent de toucher plus directement le public. Néanmoins, la présentation de l'homosexualité, sous toutes ses formes, ne se résume pas à son illustration ou à sa défense. Le tournant en ce domaine, grand-public, semble avoir été atteint en 2006 par Le Secret de Brokeback Mountain d'Ang Lee qui, par son succès mondial, le nombre impressionnant de récompenses et les réactions qu'il a déclenchées, a permis sans doute d'atteindre une nouvelle dimension à ce genre, un impact social avec un vaste écho. Deux ans plus tard, avec Harvey Milk de Gus Van Sant, pour lequel Sean Penn remporte l'Oscar du Meilleur acteur, « c'est le premier film hollywoodien grand public où le personnage est gay sans s'excuser de l'être ».

Les formes que peut prendre l'homosexualité au cinéma sont donc, de façon schématique, au nombre de trois :

* revendicatrice : c'est une fonction bien représentée à partir des années 1990. Citons en vrac Fucking Åmål, Before Night Falls, Memento Mori (qui peut paraître timide à des yeux occidentaux mais marque un grand pas en avant en Corée du Sud)

* esthétique : on a un prototype de cette homosexualité « distanciée » avec Persona d'Ingmar Bergman, où tout se résume à un jeu de reflets, d'ombres et d'illusions ; le même fonctionnement se retrouve dans Mulholland Drive de David Lynch

* jouissive : cette dernière fonction peut inspirer le meilleur comme le pire, du Théorème de Pier Paolo Pasolini au Caravaggio de Derek Jarman en passant par Tabou de Nagisa Ōshima. Il s'agit souvent (mais pas toujours) de films faits par des homosexuels pour un public homosexuel, ce qui les rend parfois un peu répétitifs.

Proches de la fonction revendicatrice mais un peu à part, certains films se contentent de montrer sans vraiment juger, comme My Beautiful Laundrette de Stephen Frears. (Wikipédia)

vendredi 27 août 2010

Jonas Sulzbach

Jonas Sulzbach : Mister Brazil 2010









Photos : Homotography

Dan Skinner






Photos : Homotography

Glee

«Glee» : le petit ami de Kurt révélé.

Après un long suspense, c'est finalement Chord Overstreet qui incarnera le nouveau personnage homo dans la série musicale. Ce beau blond aux yeux verts ne laissera pas Kurt indifférent.



Ça y est, le nom de l'acteur qui incarnera le petit copain de Kurt vient d'être révélé. C'est Jane Lynch qui a laché l'info: il s'agit de Chord Overstreet, 21 ans. Le futur collègue de Chris Colfer est relativement inconnu, mais à la vue de ses photos, on ne demande qu'à en savoir plus!

Il est vrai que l'on entend beaucoup parler beaucoup de Glee, mais il faut dire que c'est la série américaine qui sait créer le plus gros buzz du moment, et qu'elle est très, très gay! Certes, Kurt est un peu cliché, mais l'arc narratif de la première saison tournant autour de son rapport avec son père, était particulièrement émouvante. Notamment dans une scène mémorable, où Kurt avait été défendu par son père.



Le ton juste

On en sait déjà un peu plus sur l’histoire du personnage, dont le prénom n’a pas encore été révélé. Il intégrera le «Glee club» à la rentrée et fera également partie de l'équipe de football du lycée. Il se posera d'ailleurs très vite comme rival de Finn, le quaterback. On ne sait par contre pas encore si il le lycéen sera ouvertement gay.

Sources & photos : Têtu

Robbie Williams

Quand Robbie Williams se la joue «Brokeback Mountain».



Le 11 octobre prochain, Robbie Williams sortira un album best of pour fêter ses 20 ans de carrière. Cet album comprendra (au moins) un titre inédit, Shame, interprété en duo avec Gary Barlow, son collègue du groupe Take That dont un nouvel album (avec Robbie Williams) est annoncé pour la fin de l'année.

Voici donc le tout nouveau tout chaud clip du single Shame (pochette ci-dessus) qui lui sortira le 4 octobre prochain.

Sources & Photos : GayClic

Naked Boys Singing (2007)



2007
USA
Réalisateurs : Robert Schrock, Troy Christian
Comédie musicale
95 mn


Distribution :

Andrew Blake Ames, Jason Currie, Marlene Fisher, David Hawkins, Jaymes Hodges, Joseph Keane, Peter Lempert, Anthony Manough, Joe Souza, Kevin Alexander Stea, Phong Truong, Salvatore Vassallo, Vincent Zamora




Bande-annonce

Le Masseur (2005)



2005
Titre original : Masahista
Réalisateur : Brillante Mendoza
Philippines
Drame
78 mn

Distribution :

Coco Martin (Iliac), Jacklyn Jose (Naty), Allan Paule (Alfredo / Marina Hidalgo), Katherine Luna (Tessa), Paolo Rivero (Andrew), Kristoffer King (Lester)

Synopsis :

Iliac, un jeune philippin de 20 ans, travaille comme masseur dans un bordel à Manille. Ici, les relations sexuelles avec les clients sont la suite logique à une séance de massages torrides. Une nuit, la rencontre d’iliac avec son premier client de la soirée va bouleverser sa vie...


Bande-annonce, Extrait

Mala Noche (1985)



Sortie en France 1985
Sortie en salles : 11 octobre 2006
USA
Réalisateur : Gus Van Sant
Drame
78 mn

Distribution :
Tim Streeter (Walt Curtis), Doug Cooeyate (Johnny), Ray Monge (Roberto), Nyla Mccarthy (Betty), Sam Downey (Réceptionniste), Robert Lee Pitchlynn.

Synopsis :
Tourné en 1985, Mala Noche est l'adaptation du journal intime de Walt Curtis, jeune poète américain. Portland, Oregon. Un jeune homme tombe fou amoureux de Johnny, un immigré mexicain clandestin qui ne parle pas un mot d'anglais et qui n'a même pas 18 ans...

Secrets de tournage

Un premier film autrefois invisible

Mala Noche est le premier film de Gus Van Sant, produit et tourné par le réalisateur en noir et blanc 16 millimètres en 1985 avec un budget de 22.500 $. Il contient de nombreux plans tournés sans autorisation, le réalisateur alors débutant n'ayant pas la possibilité de demander et d'obtenir toutes les autorisations de tournage. Le film est récompensé en 1987 dans la catégorie du meilleur film indépendant par le Los Angeles Film Critics. Il est resté totalement inédit en France.

A l'origine était un livre

Né en 1941, Walt Curtis est une figure mythique de Portland (Oregon). Il est l'auteur de plusieurs recueils de poèmes, et a traduit Pablo Neruda et Frederico Garcia Lorca. Ecrit en 1977, Mala Noche est son unique roman, récit cru des amours et des chagrins glanés au hasard des rues. La vie est décevante, les gamins tragiques, il y a des moments de joie et de jouissance dans des sacs de couchage souillés, et des moments d'amertume quand les flics de l'Immigration interrompent les relations intimes nouées sur la route. Ceux qui n'ont pas un amour pour la vie y reconnaîtront leurs espoirs et leurs déchirements...

Le révélateur

C'est cette oeuvre tournée en totale indépendance qui révélera Gus Van Sant aux critiques américains. Il marquera ensuite de son empreinte le cinéma américain indépendant des annés 90 avec notamment Drugstore Cowboy (1989), My Own Private Idaho (1991) et Even Cowgirls Get the Blues (1993).

Retour aux sources

Le cinéaste mène une brillante carrière en travaillant pour les majors hollywoodiennes. L'apothéose de cette période sera sans nul doute Will Hunting (1997), nommé neuf fois aux Oscars, avec une nomination pour Van Sant dans la catégorie meilleur réalisateur. Il décide par la suite de revenir à une méthode de production et de réalisation proches de ce qu'il avait connu à ses débuts sur Mala Noche. Il va alors réaliser un ensemble de trois films, Gerry, Elephant, et Last Days, ayant tous pour point commun de mettre en scène des jeunes gens perdus dans une société moderne où il devient de plus en plus difficile de trouver sa "place". (AlloCine)


Bande-annonce, Extrait

As The World Turns (Part X)





























As The World Turns (Part IX)





























As The World Turns (Part VIII)





























As The World Turns (Part VII)





























As The World Turns (Part VI)





























Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...